Forum ufologique

Ce forum est très riche en documentations et en informations sérieuse et crédible sur le sujet des ovnis/extraterrestres.
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Résumé du livre (traduit en français) : Abducted: The True Story of Alien Abduction in Rural England (1998)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
André L.
Admin


Masculin Nombre de messages : 1598
Age : 42
Localisation : En Estrie au Québec
Emploi/loisirs : Ufologie
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Résumé du livre (traduit en français) : Abducted: The True Story of Alien Abduction in Rural England (1998)   Mar 25 Jan - 20:18


Ann Andrews et Jason (sont fils)



Voici les faits que rapporte une famille anglaise, une famille en apparence tout à fait normale, qui vit depuis des années un cauchemar quasi quotidien, celui des abductions.

Encore une fois, ce récit nous montre que n'importe qui peut être touché par ce phénomène, tout comme ces quatre personnes, les parents Ann et Paul et leurs fils Daniel et Jason (17 et 14 ans à l'époque de la parution du livre). L'intérêt au sujet des OVNIs et abductions n'est pas nécessaire pour que de tels évènements surgissent dans notre vie, contrairement à ce que beaucoup affirment. les faits rapportés par la famille Andrews nous montrent à quel point ces évènements sont traumatisants.

On se retrouve face à des gens tout à fait normaux, deux adolescents sans problèmes, se comportant comme tous les gosses de leur âge. Des choses étranges se déroulent chez les Andrews dès la naissance de Jason : d'étranges lumières éclairent les chambres durant la nuit, les objets disparaissent pour réapparaître dans les endroits les plus sordides (genre brosses à dents retrouvées dans le placard de la cuisine), les appareils ménagers s'allumant, s'éteignant seuls (même lorsque débranchés)... Et puis Jason, petit bébé de deux mois que sa maman retrouve à d'autres endroits dans sa chambre, alors qu'elle l'avait couché dans son berceau... Tout d'abord couché à l'opposé dans son lit (un bébé de 2 mois ne peut se retouner ainsi seul), puis sous son lit, derrière la porte, sous un meuble, etc....
C'est à cette période que Daniel, l'aîné des fils, qui a alors 4 ans, commence à parler de son ami imaginaire, de "l'homme soldat" qui vient lui parler la nuit et lui "enseigne plein de choses sur les étoiles". Daniel sera très triste lorsque, au moment d'entrer à l'école, son "homme soldat" lui dira qu'il ne viendra plus, qu'il n'a pas besoin de lui.

Paul, le père, très terre à terre, ne croyant que ce qu'il peut toucher et voir ne se soucie pas vraiment de tout cela, il travaille toute la journée et le soir venu, s'écroule de fatigue... Quant à Ann, la mère, elle est persuadée d'avoir à faire à un poltergeist farceur.... elle soupçonnera d'abord Daniel de venir bouger son petit frère dans la chambre, mais s'apercevra bien vite que ces incidents se déroulent également quand son fils est avec elle ou bien chez ses grands parents...

Le soir du 4ème anniversaire de Jason, un incident étrange et inquiétant survient... Daniel dort en haut dans sa chambre, il est aux environs de 22h... Jason s'est écroulé sur le canapé du salon, où il dort après avoir fait le fou toute la journée avec ses petits camarades qu'il avait invité pour son anniversaire. Ann, Paul et Vi (la mère de Ann) sont assis au salon et boivent tranquillement une tasse de café. D'un coup, des coups sont donnés à la porte d'entrée... Tout d'abord comme des coups de poings, puis comme si on martelait la porte à coups de pieds... Paul se lève, dès qu'il touche la poignée de la porte, les coups cessent. Il vérifie dehors, il n'y a absolument rien d'inhabituel à voir, il revient, s'installe de nouveau au salon. D'un coup, un grand fracas se fait entendre, avec un éclair aveuglant... Comme si le tonnerre grondait juste au dessus de la maison, les murs vibrent, le bruit est tellement fort que les membres de la famille Andrews doivent crier pour se faire entendre. Daniel, réveillé par ce bruit assourdissant, descend de sa chambre et vient sur les genoux de sa grand-mère. Jason dort toujours à poings fermés. En plus de ce fracas, les coups reprennent contre la porte et les vitres aussi. Paul essaie d'appeler la police, la ligne est morte. D'un coup, Jason se réveille, se lève et commence à parler .Il donne des chiffres incroyablement compliqués, des théories algébriques... Ses parents sont stupéfaits; ce petit garcon qui parle comme un physicien alors qu'il arrive juste à peine à compter jusqu'à 10. Puis Jason se dirige vers la porte, son père le retient, le petit dit qu'il doit sortir, qu'on l'attend. C'est avec grand peine que son père réussi à le faire sortir de cette transe (en lui donnant une légère giffle).. Dès que l'enfant se réveille, le fracas cesse aussitôt, ainsi que les éclairs et le petit demande s'il a le droit de regarder des dessins animés à la tv, comme si rien ne s'était passé.
La police viendra sur les lieux et ne remarquera rien d'inhabituel, aucune trace de pas dans la boue ou trace d'effraction...

Quelques années plus tard, Jason a 8 ans... la famille regarde une émission de TV concernant l'hypnose. Cela sera le déclic chez les Andrews qui comprendront que la situation est bien plus grâve qu'un simple poltergeist farceur. Lors de cette émission, un homme veut se faire hypnotiser...il raconte qu'il a eu un missing time de presque trois heures sur le trajet de son travail jusqu'à chez lui, trajet de normalement 35 minutes. Et d'un coup, Jason attrape une figurine de porcelaine qu'il aimait particulièrement et la jette contre la télé (qu'il manque de peu, mais il atteint le magnétoscope) et se met à crier en pleurant :"Mais il devrait être heureux de ne pas se souvenir, il ne faut pas qu'il se souvienne, moi je me souviens de tout, ils me font peur, ils me prennent et me font mal, quand ils arrivent, je ne peux plus bouger, il y a d'abord le grand, puis 5 ou 6 petits. J'essaie de crier, je n'y arrive pas, ou alors je m'entends crier, mais vous ne m'entendez pas et vous, vous les laissez faire! je les déteste et je vous déteste aussi !".
Les parents, abasourdis ne savent comment réagir, leur fils ainé leur fait comprendre qu'on est en train de parler d'enlèvements extraterrestres à la TV et que Jason vit la même chose. Il ajoute que son "homme soldat" que ses parents croyaient imaginaire existait réellement et qu'on ne l'avait jamais pris au sérieux. Il est persuadé que cette créature était en fait intéressée par Jason, que c'est lui qu'elle voulait et que dès que Jason a eu l'âge où il a commencé à s'exprimer et à raisonner, elle ne s'est plus intéressée qu'à lui.



Cette exquisse où l'on reconnaît un extraterrestre «gris» fut dessinée par Ann Andrews d'après les descriptions faite par son fils Jason.


Ann se souvient d'un incident survenu alors qu'elle avait 4 ou 5 ans... Elle ne pouvait dormir, elle avait peur, son père travaillait cette nuit là, elle est donc allée s'allonger près de sa mère. Sa maman l'a rassurée puis s'est rendormie. Ann sentait une présence dans l'obscurité, elle s'est recouverte jusqu'à la tête un instant, puis en rabaissant la couverture, elle a vu une grande silouhette portant une cape et une capuche apparaître devant la fenêtre, venir vers elle, se pencher sur elle, elle a encore pu voir ses grands yeux noirs. Elle essayait de réveiller sa mère, mais celle-ci, ainsi que le chien dormant au pied du lit, étaient comme anesthésiés. A la vue des yeux de la créature, Ann s'est sentie très fatiguée et s'est rendormie. Elle n'a plus d'autre souvenir... sa maman l'avait rassurée le lendemain en lui disant qu'elle avait eu un cauchemar et Ann était en colère car elle savait qu'elle n'avait pas rêvé.
En se remémorant cette scène, Ann s'est rendue compte qu'elle avait réagi de la même manière avec Jason lorsque celui-ci lui racontait avoir eu de la visite durant la nuit.

Le père de Ann, d'origine tziganne qui était très proche de sa fille et qui est décédé peu après la naissance de Jason lui avait confié plusieurs fois que certaines choses étaient inexplicables et qu'il en avait vécu beaucoup, qu'un jour il lui raconterait. Avec le temps, Ann est persuadée qu'il ne parlait pas de ses facultés à "parler" aux chevaux et ses secrets à ce sujet, mais que lui aussi a été victime d'enlèvements...

_________________
Le fait qu'un phénomène dépasse les explications rationnelles et outrepasse nos conceptions de la réalité ne devrait pas nous permettre d'ignorer son existence ou nous empêcher d'explorer ses dimensions et sa signification.
(Citation de John E. Mack)


Dernière édition par André L. le Dim 15 Fév - 9:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://andrela107.wordpress.com
André L.
Admin


Masculin Nombre de messages : 1598
Age : 42
Localisation : En Estrie au Québec
Emploi/loisirs : Ufologie
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Résumé du livre (traduit en français) : Abducted: The True Story of Alien Abduction in Rural England (1998)   Sam 15 Oct - 1:02

(suite)

La famille Andrews se voit obligée de quitter la ferme dont ils avaient tant rêvé, ils ont vécu sur ce terrain durant plusieurs années, dans une caravane et on leur refuse le droit de construire et d'y habiter. La commune met à leur disposition une petite maison, leurs animaux, à part leurs chiens, restent à la ferme qui leur appartient toujours.

Les "cauchemars" de Jason continuent. Il souffre régulièrement de maux de ventre terribles que nul ne peut expliquer. Les divers examens médicaux effectués aux urgences ne montrent aucune anomalie physique, l'enfant est en parfaite santé.

Dès l'âge de 11 ans, son comportement à l'école devient intolérable, les lettres du directeur affluent au grand désespoir de Ann qui ne sait plus quoi faire. De plus, Jason a un comportement dépressif, de longs moments de solitude puis les accès de colère succèdent aux crises de larmes subites. Il souffre également d'une fatigue extrême dès le petit matin. Ann se voit obligée de le garder de temps en temps à la maison car elle sait qu'il va s'écrouler en cours. Elle essaie de rationaliser les choses, sans doute pour rassurer Jason, peut-être pour se rassurer elle-même. Elle sent que l'état dépressif de Jason, qu'on attribue à la puberté et à la mort récente de son chien Ben, ne sont qu'une façade . Elle le rassure en lui disant qu'il a de nouveau fait un cauchemar quand son fils vient dans sa chambre, en pleurant la nuit et dit qu'ILs sont revenus, ce qui rend Jason encore plus furieux : "Tu ne comprends pas! Tu ne veux pas comprendre!"

Les maux de ventre, parfois accompagnés de forte fièvre, persistent. Paul et Ann emmèneront plusieurs fois Jason aux urgences. Les résultats seront toujours les mêmes, aucun problème physique. Par contre, et cela sera également observé par les médecins, Jason montrera des marques sur son corps : une coupure fraîche de 18 cm sur le côté droit de son corps dont l'origine reste inconnue et qui disparaîtra quelques heures plus tard. Une semaine plus tard, de nouveau aux urgences on découvrira des coupures fraîches sur son ventre qui, elles aussi, auront disparu après quelques heures.

Le comportement de Jason est devenu inacceptable au point que le directeur de l'école pose un ultimatum à ses parents : il acceptera de reprendre Jason à la prochaine rentrée scolaire à condition qu'il consulte un pédopsychiatre.
Ann, sur le coup scandalisée, reconnaît que cela ne peut être que bénéfique. Elle remarque également que cette grande fatigue et l'état dépressif deJason arrivent par cycle.

Les incidents étranges continuent chez la famille Andrews. Comme à l'époque où Jason était encore bébé, Ann le retrouve endormi à divers endroits de la maison, sauf dans son lit. Elle le retrouvera même un matin allongé sur la table de la cuisine!

On pourrait penser au somnambulisme jusqu'à ce qu'un incident inexplicable survienne:
Paul se lève un matin, vers 5h et remarque que Jason n'est pas dans son lit. Habitué à le retrouver à divers endroits, il commence à le chercher dans la maison. Cette fois-ci, Jason reste introuvable. Paul réveille Ann, ils reprennent ensemble les recherches. Après une bonne demie-heure, paniqués, ils s'apprêtent à continuer leurs recherches en voiture dans les environs lorsque Ann pense à la petite cabane de jardin qu'ils n'ont pas encore fouillé. En effet, Jason est recroquevillé dans un coin de cette cabane et dort profondement, il ne se réveillera pas quand Paul le portera dans son lit. Le plus étrange au sujet de cet incident est que cette cabane ne peut s'ouvrir et être vérouillée (assez difficilement) que de l'extérieur. Ann et Paul ont retrouvé Jason enfermé dans cette cabane,verouillée de l'extérieur! Il est impossible de la vérouiller de l'intérieur, et aucune autre ouverture (fenêtre par exemple) n'est présente par laquelle Jason aurait pu se glisser. Les Andrews sont déconcertés, à la suite de cet incident, Ann ressent un grande peur, Paul, lui, refuse d'accepter que Jason ait des problèmes dépassant toute logique.


Pour la première fois, Jason confie ses expériences à quelqu'un, la pédopsychiatre. Celle-ci rapportera à Paul et Ann les propos de Jason :
Son premier souvenir est celui de mains, de longs doigts gris le soulevant de son petit lit durant sa petite enfance. Il a également la vison d'un "petit soldat" (comme celui que son frère Daniel a décrit).

Jason parle enfin de ses sentiments, dit qu'il se sent seul face aux évènements que ses parents considèrent comme des cauchemars, qu'il est souvent furieux et triste à cause de cela (ce qui explique en partie ses accès de colère et de larmes). Puis arrivent les mêmes souvenirs, tout cela se déroule alors qu'il est plus âgé et suivant le même schéma : il s'éveille vers 3h du matin, les chiens grognent puis c'est le silence, Jason essaie de se rendormir dans l'espoir de ne rien voir. Un EBE, assez grand apparaît, montant du sol (grosse tête, grands yeux, petit nez, une fente en guise de bouche), il est très mince et a de longs doigts (comme ceux de ses premiers souvenirs). Ensuite apparaissent plusieurs Gris, ressemblant à la première créature mais beaucoup plus petits, ceux-ci sont toujours en mouvement, s'approchent de Jason puis c'est le trou noir, il perd conscience. Il a le souvenir également de s'être retrouvé plusieurs fois allongé sur une table, de ressentir une grande peur et d'être comme paralysé. Il se souvient également s'être réveillé en pleine nuit à environ 5km de la ferme, il se sentait poursuivi et ressentait une immense fatigue. Quand il se réveillera quelques heures plus tard, dans son lit, il y aura de la boue dans ses draps et sur son pyjama et il aura des griffures sur le torse.

Jason dit qu'il se sent furieux d'être pris pour un idiot ne sachant faire la différence entre le rêve et la réalité.

C'est après cette première séance chez la pédopsychiatre que la famille Andrews a visionné cette émission de télévision sur l'hypnose et que Jason, très en colère et désespéré a enfin trouvé le courage de raconter ce qu'il vit à ses parents.

Ann décide de se documenter sur le sujet et prend ainsi contact avec Tony Dodd (ancien policier) ufologue, ayant fait une observation rapprochée avec un de ses collègues et apparement victime d'enlèvements aussi. Tony Dodd sera d'un grand soutien moral pour Jason et Ann qui, pour la première fois, trouveront un interlocuteur les comprenant.

Jason refuse, après plusieurs séances, de revoir la pédopsychiatre qui ignore les faits (ainsi que les diverses preuves physiques que Jason lui montrera). Elle essaie par tous les moyens de faire passer ses expériences pour des cauchemars et des scènes dues à son imagination débordante. Jason nomme cette femme "La femme aux deux doigts" car elle fait le geste de mettre entre guillemets, avec l'index et le majeur de chaque main, le terme "Alien" ou "extraterrestre" à chaque fois qu'elle le prononce.

Même après une discussion téléphonique de deux heures avec Tony Dodd, elle refusera de reconnaître les faits, ignorera les traces physiques. Cela rendra Jason encore plus méfiant vis à vis des autres, son comportement qui s'était un tant soit peu amélioré redevient insupportable. Il refuse de s'assoir près d'une fenêtre à l'école, il est terrorisé à cette idée, les crises de colère et de larmes, sans raisons apparentes, reprennent. Les lettres du directeur et les mauvaises notes affluent de nouveau.

Les Andrews ont remarqué qu'avant ces cycles de "cauchemars" et de dépression, une odeur, comme du sucre brûlé, est présente chez eux.

Cette odeur est apparue une nouvelle fois après que les Andrews aient aperçu un homme, habillé étrangement, sur leur terrain. Celui-ci a pris la direction d'un petit bois et a disparu étrangement. Le plus curieux est que, à l'endroit où il a disparu, il n'y a que des ronces et qu'une personne normale, habillée de façon très élégante comme l'était cette personne ne serait pas passée par là, au risque de déchirer ses vêtements et de se blesser.

A la suite de cette apparition, l'odeur de sucre brûlé réapparaît, mais beaucoup plus forte et très désagréable. Non seulement, elle est présente chez les Andrews (qui vivent en anorak et les fenêtres grandes ouvertes, cela se passe en hiver), mais également à l'extérieur, près des animaux et dans leurs deux voitures.

Cette odeur persistante et fort écoeurante leur donne des nausées et provoque des vomissements. Paul cherche désespérement d'où vient cette odeur, pensant à un rat ou autre animal mort dans un coin de la maison (ce qui n'explique pas que l'odeur soit également présente près des animaux à la ferme et dans leurs voitures) mais en vain

Alors qu'ils commençent à désespérer, l'odeur disparaît soudainement et c'est alors que les activités paranormales débutent:

-les chiens se comportent étrangement, grognent en regardant à certains endroits, où rien n'est visible (à l'intérieur et à l'extérieur)

-les visites nocturnes ont repris de plus belle pour Jason qui en garde quelques souvenirs et marques physiques.

-les chiens aboient durant la nuit, réveillent les voisins habitant à plusieurs centaines de mètres mais ne réveillent pas les Andrews

-un soir, les 4 membres de la famille s'endorment ensemble devant la télé (ce qui est déjà bien étrange)... quand ils se réveillent, leur chien qui dormait près d'eux a disparu, le temps de regarder dans une autre direction de la pièce, le chien était de nouveau à sa place initiale et dort profondément.

- les appareils électriques se mettent en marche seuls, la télé s'allumera seule alors que Ann, exaspérée l'aura débranchée.

- les Andrews sont obligés d'acheter une réserve considérable d'ampoules électriques car celles-ci ne tiennent que quelques heures et grillent à tout va.

_________________
Le fait qu'un phénomène dépasse les explications rationnelles et outrepasse nos conceptions de la réalité ne devrait pas nous permettre d'ignorer son existence ou nous empêcher d'explorer ses dimensions et sa signification.
(Citation de John E. Mack)
Revenir en haut Aller en bas
http://andrela107.wordpress.com
André L.
Admin


Masculin Nombre de messages : 1598
Age : 42
Localisation : En Estrie au Québec
Emploi/loisirs : Ufologie
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Résumé du livre (traduit en français) : Abducted: The True Story of Alien Abduction in Rural England (1998)   Sam 15 Oct - 1:03

(suite)

Ann se rend compte qu'elle aussi est probablement une abductée. Elle a le souvenir marquant et traumatisant d'une visite nocturne durant son enfance, une créature à capuche qui s'approche du lit où elle dort avec sa mère... Puis Jason commence à parler de ce qu'il a vécu durant la nuit, qu'il aurait vu une centaine de personnes qui regardaient une sorte d'écran, et c'est Ann qui continue le récit en parlant d'images apocalyptiques et de l'explosion finale de la Terre. Jason rétorque calmement "Il me semblait bien que je t'avais vue parmis tous ces gens!"

Pour arrondir les fins de mois, Paul est chauffeur de taxi le weekend. Une nuit, alors qu'il est dans la voiture et que tout est calme, il se sent attiré vers leur ferme. Il ne sait pourquoi, mais il se sent obligé d'y aller, cela lui arrive pour la première fois. Il constate que les chevaux sont nerveux, inquiets, mais silencieux, ainsi que les oies (toujours très bruyantes et excellents chiens de garde), les poules et même leur truie Prudence, normalement espiègle. Soudain, un objet lumineux s'élève, sortant du bois, prend de l'altitude, reste stationnaire pour quelques minutes. Il se déplace ensuite vers la droite, puis vers la gauche, pour reprendre sa position initiale à environ 20m au dessus de la ferme, éclairant les alentours comme en plein jour. Après quelques secondes, l'objet disparait a une vitesse phénoménale, les animaux se comportent à nouveau normalement, comme s'ils sortaient d'un état de transe. Une fois dans son taxi, Paul se rend compte qu'une heure s'est écoulée alors qu'il a eu l'impression que la scène n'avait duré qu'une dizaine de minutes.

Cette nuit là, Jason a très mal dormi. Quand il s'est levé, il ne se souvient de rien, mais semble très anxieux. Il a deux marques douloureuses sur sa jambe qui disparaîtront quelques heures plus tard. Il dira avoir également rêvé de la ferme et a des griffures sur la poitrine. Les batteries des deux voitures sont à plat ce jour là, totalement vides.

Le lendemain matin Ann s'éveille avec de grandes douleurs au genou, qui est enflé et rouge. A sa grande stupéfaction, Jason lui explique qu'on lui a implanté un objet, qu'elle doit certainement avoir une marque, comme une cicatrice, derrière le genou et que cela ne lui fera mal que durant deux ou trois jours. Elle vérifie de suite à l'aide d'un miroir, en effet, une cicatrice fraîche en forme de V est visible derrière son genou douloureux, elle souffrira durant 3 jours.

Jason a également la même marque et a souffert des mêmes douleurs. Apparement, Jason aurait également eu un implant nasal.
Alors qu'il est enrhumé, il se plaint durant plusieurs jours de douleurs et d'une gêne à la racine du nez. Ann pense que cela est du à son coup de froid. Un matin, Jason a de forts saignements de nez, après avoir trempé des dizaines de mouchoirs en papier, les saignements cessent enfin et Jason, soulagé dit ne plus avoir de douleur ni de gêne. Au grand écoeurement de son frère Daniel, qui avait déjá abandonné son petit déjeuner durant les saignements de son frère, Jason fouille les mouchoirs trempés de sang et semble trouver ce qu'il cherche : un minuscule objet, il semblerait que l'implant ait été rejeté. Ann enveloppe minutieusement cet objet dans du papier et le glisse dans une boite d'allumettes vide, elle a l'intention de le faire parvenir à l'ufologue Tony Dodd, elle pose la boite dans la cuisne. Une heure plus tard, la boite d'allumettes a tout simplement disparu et on ne la retrouvera plus.

Outre les scoop marks, griffures et coupures, Jason se réveille un matin avec les jambes boursoufflées, comme s'il avait été brûlé, il souffre atrocement. Ann appelle leur médecin traitant qui passera deux heures plus tard environ, assez en colère de se déranger pour rien puisque les blessures et douleurs auront totalement disparu. A la suite de cet incident, Ann apprendra à ne plus paniquer face aux diverses blessures que Jason présentera, sachant qu'elles disparaîtront quelques temps plus tard.

Grâce à Tony Dodd, Jason va faire la connaissance de deux abductés, une adulte et un adolescent de 4 ans son aîné. Jason aura de longues conversations téléphoniques avec eux, cela lui fera le plus grand bien et son comportement s'améliorera nettement. Le fait de savoir qu'il n'est pas le seul à vivre ce genre d'expériences le rassure.

Des incidents étranges vont se dérouler également sur les animaux de la famille Andrews durant ces années :

-disparitions de chevaux qui réapparaitront quelques temps plus tard complètement désorientés. L'un d'entre eux aura une longue coupure sur un flanc, la vétérinaire accourue de suite constatera que cette blessure, pourtant récente, etait faite proprement, comme une incision au laser, sans perte de sang et que le cheval ne souffrait pas du tout, comme s'il avait eu une anesthésie locale.

-un de leur chat a été retrouvé mort, un trou dans la tête, là aussi, aucuune trace de sang.

-4 souris sont retrouvées mortes dans le champs, alignées soigneusement , mutilées (des morceaux de leurs corps ont été découpés proprement), présentant la même blessure à la tête que le chat (il existe une photo de ces souris telles qu'elles ont été trouvées)

C'est seulement en 1996 que Paul et Ann acceptent les faits et comprennent qu'ils sont totalement impuissants face à tous ces évènements. C'est un coup dur pour Paul qui ne peut protèger son fils et qui se rend compte qu'il en est de même pour sa femme. Ils ne peuvent que subir... Il arrive souvent qu'ils remarquent l'absence de Jason durant la nuit, ils savent qu'il sera bientot de retour et apprennent a ne plus paniquer. Paul a bien essayé de monter la garde, mais il n'a jamais réussi, à son grand désespoir, à rester éveillé, une fatigue insurmontable le prenait à chaque fois (alors qu'il est habitué à veiller la nuit, étant chauffeur de taxi et veillant les animaux quand ils mettent bas ou sont malades).

Il arrive que Jason se réveille durant la nuit et, en transe, parle une langue étrangère complètement inconnue, il se recouche ensuite. Toute tentative pour l'enregistrer restera vaine, le magnétophone et la cassette en parfait état le soir, ne fonctionneront pas durant la nuit. Jason ne se souvient jamais de ces incidents.

Un incident fort inquiétant et très intéressant s'est déroulé durant une nuit pour Ann : elle se réveille et remarque, stupéfaite, une silhouette devant son lit. Elle essaie de réveiller son mari qui, une fois de plus dort profondément ronchonne et se retourne. Effrayée, elle quitte précipitamment sa chambre pour aller se réfugier dans celle de Jason qui dort lui aussi à poings fermés. Elle est assise près de son lit, elle entend des pas dans le couloir qui s'arrêtent juste devant la chambre, la porte s'ouvre, la silhouette se trouve à nouveau devant elle, elle peut maintenant la voir en détail, il sagit d'un jeune homme, il est nu et mouillé (il pleut des cordes cette nuit là). Il tend la main à Ann qui se lève, prise de pitié pour cet homme au regard effrayé dont le geste semble désespéré, au moment où elle va le toucher, c'est le black out, elle ne se souvient plus de rien.
Elle parle de cette expérience dès le petit matin à Tony Dodd qui a bien du mal à la calmer car elle est encore secouée par cette apparition, elle n'a pas rêvé, était bien éveillée et terrorisée. Tony Dodd lui explique qu'il sagit , d'après lui, d'une erreur de la part des Aliens qui auraient déposé cet abducté au mauvais endroit, se seraient aperçus de leur erreur et seraient ensuite intervenus (le black out) afin de réparer les dégats.
Ann reste persuadée qu'elle reverra un jour ou l'autre cet homme, par hasard peut-être, dans la rue, qu'il doit certainement habiter les environs. Mais se souviendra-t-il d'elle et de son expérience?

Jason fera une expérience extra-corporelle également. Un soir, alors qu'il dormait tranquillement dans sa chambre, il s'éveille et se lève. Il constate avec stupeur que son corps est toujours allongé dans son lit. Jason est effrayé, il descend au salon où il entend ses parents discuter, mais à son arrivée, personne ne le remarque, seul un de leurs chiens, habituellement doux et gentil, se retourne vers lui, grogne et essaie de le mordre. Jason est effrayé et souhaite que tout cela cesse et se retrouve aussitôt allongé dans son lit.
Ann et Paul se souviennent parfaitement de cette soirée, ils étaient au salon et discutaient en grand secret de leurs prochaines vacances, ils ne savaient pas encore si leurs moyens financiers leur permettraient de partir, c'est pourquoi ils n'en avaient pas encore parlé aux garçons. D'un coup, un de leurs chiens s'est mis à grogner sans raison, Paul a eu beaucoup de mal à le calmer. Paul et Ann affirment que ce soir là, Jason n'était pas dans la pièce avec eux et n'est, à aucun moment de la soirée, descendu au salon. Le lendemain, Jason leur demandera si oui ou non ils allaient partir en vacances alors que ses parents avaient tenu ce projet secret et leur a cité une partie de leur conversation.

Ann, Paul ainsi que plusieurs autres membres de leur famille, venus leur rendre visite, ont observé plusieurs fois, semblerait-il, des Gris dans les bois, ces apparitions étaient accompagnées par, une fois de plus, un comportement étrange de la part de leurs animaux, semblant inquiets mais inhabituellement calmes et silencieux. Ce comportement cesse dès la disparition de ces êtres (qui disparaissent la plupart du temps dans des endroits envahis par les ronces, comme cette étrange personne observée un peu plus tôt). Ils se sentent très souvent observés quand ils travaillent à la ferme sans pouvoir discerner qui que ce soit, même Paul, pourtant terre à terre et refusant l'hypothèse extraterrestre, se sent mal à l'aise, au point qu'il a pensé à un moment donné à revendre sa ferme qui est sa grande fierté. D'autres personnages étranges ont été également observés dans les environs de la ferme, disparaissant inexplicablement.

Il faut signaler qu'un terrain militaire se trouve près de la ferme des Andrews et que des activités UFO ont souvent été observées, indépendamment, par plusieurs témoins. Nous connaissons l'intérêt des OVNIs pour les bases militaires, on pourrait donc penser que cela n'est pas un hasard si les Andrews ont eu le coup de foudre pour cette ferme qui ne présentait aucun aménagement moderne (ni eau, ni électricité) et aucun confort, alors que d'autres fermes qu'ils avaient visité présentaient tout le confort nécessaire et était situées dans des endroits tout aussi magnifiques que leur ferme actuelle.
On pourrait supposer que les EBEs aient, d'une certaine manière, influencé les Andrews dans leur choix afin de faire d'une pierre deux coups : ils auraient un terrain militaire et une famille abductée au même endroit.


Conclusion :

Jason a appris à ne plus paniquer durant ses expériences, à les accepter d'une certaine manière puisque, de toute façon, il ne peut rien entreprendre contre, il sait que même si elles sont désagréables, on le ramène à chaque fois. Il semble être en contact permanent avec ses ravisseurs, a souvent l'impression qu'ils sont présents durant la journée, l'épient et qu'ils sondent également ses sentiments.

Jason : "Peut-être que je suis un élu et que j'ai été choisi, peut être comprendrais-je plus tard pourquoi. Mais tout ce que je veux c'est que cela cesse et qu'ils me laissent tranquille. Je veux tout simplement vivre normalement et être normal."

Ann : " Ces dernières années ont été très difficiles et je pense que l'avenir le sera encore pour Jason. Mais j'espère que le fait de parler ouvertement de ses expériences pourra aider d'autres enfants concernés. Tout était décidé dès la naissance de Jason, dès ma naissance et celle de mon père. Tout ce que nous pouvons faire est de choisir la bonne voie à suivre et de s'arranger avec cette situation. Je dois faire un travail considérable pour comprendre mes propres expériences avant de pouvoir véritablement aider Jason. Le voyage n'est pas encore terminé, nous avons un long chemin à parcourir ."

Source:
http://rencontre.r.4.free.fr/alienencounters/articles.php?lng=fr&pg=145

_________________
Le fait qu'un phénomène dépasse les explications rationnelles et outrepasse nos conceptions de la réalité ne devrait pas nous permettre d'ignorer son existence ou nous empêcher d'explorer ses dimensions et sa signification.
(Citation de John E. Mack)
Revenir en haut Aller en bas
http://andrela107.wordpress.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Résumé du livre (traduit en français) : Abducted: The True Story of Alien Abduction in Rural England (1998)   Aujourd'hui à 18:08

Revenir en haut Aller en bas
 
Résumé du livre (traduit en français) : Abducted: The True Story of Alien Abduction in Rural England (1998)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Film L' histoire de l'Islam Traduit en français
» Livre de grammaire arabe traduit en français (PDF 6.9M 353 pages)
» Livre nouvellement traduit en français : LA CABANE
» Livre de grammaire arabe en français
» livre du Père François Brune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum ufologique :: Littératures ufologique (ouvrages, livres, etc...) et films ufologique-
Sauter vers: