Forum ufologique

Ce forum est très riche en documentations et en informations sérieuse et crédible sur le sujet des ovnis/extraterrestres.
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 OVNI : Les arguments de Jacques Vallée contre l’hypothèse extraterrestre (« HET ») par Gildas Bourdais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
André L.
Admin


Masculin Nombre de messages : 1598
Age : 42
Localisation : En Estrie au Québec
Emploi/loisirs : Ufologie
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: OVNI : Les arguments de Jacques Vallée contre l’hypothèse extraterrestre (« HET ») par Gildas Bourdais   Lun 11 Juil - 22:01

OVNI : Les arguments de Jacques Vallée contre l’hypothèse extraterrestre (« HET »)
par Gildas Bourdais






PASSPORT TO MAGONIA - 1969



THE INVISIBLE COLLEGE - 1975



MESSENGERS OF DECEPTION - 1979



DIMENSIONS - 1988



CONFRONTATIONS - 1989



REVELATIONS - 1991



SCIENCE INTERDITE - 1992


Jacques Vallée n’a cessé de mettre en doute, avec toutes sortes d’arguments, l’hypothèse de visites de la Terre par des extraterrestres (« l’hypothèse extraterrestre », ou « HET »), depuis la parution en 1969 de son livre Passport to Magonia, traduit en français sous le titre A la recherche des extraterrestres . Le titre français était trompeur, comme Vallée l’a lui-même souligné, car c’était dans ce livre, justement, qu’il commençait à mettre en doute l’HET. A l’inverse, il n’a cessé de mettre en avant des hypothèses autres, de type plus ou moins ésotérique ou paranormal. Ses multiples mises en doute de l’HET ont été habiles car il s’est presque toujours gardé de nier celle-ci brutalement, sauf ce qu’il est convenu d’appeler l’HET « au premier degré », c'est-à-dire les soucoupes « en tôles et boulons » (succès de rire assuré à leur évocation), ce qui permet à certains, encore aujourd’hui, de … mettre en doute qu’il ait vraiment rejeté l’HET. A ce sujet, citons tout de suite l’opinion de l’astrophysicien Pierre Guérin : nous ne savons pas comment voyagent les ovnis mais, vus de près, ils sont (au moins certains d’entre eux) « très tôles et boulons » ! J’ajoute que, si des extraterrestres sont capables de voyager en passant par une « autre dimension » (hypothèse souvent citée par Vallée), ou en manipulant l’espace-temps (hypothèse dite du « warp drive »), ils sont encore des « ET » à la sortie !


Voici quelques notes résumées sur la démarche complexe et subtile de Jacques Vallée au sujet de l’HET, dans ses livres successifs, et autres textes ou entretiens. Certains arguments reviennent régulièrement. Ce sont, en particulier, les cinq arguments qui seront systématisés en Annexe de son livre Révélations :


1) Le trop grand nombre d’apparitions et d’atterrissages ;


2) L’aspect des humanoïdes décrits pas les témoins, trop semblables à nous ;


3) Leur archaïsme technique sur le plan médical (dans les enlèvements).


4) La ressemblance avec le fonds folklorique ;


5) Des propriétés physiquement impossibles.




A la recherche des extraterrestres (1972). Edition originale Passport to Magonia, 1969)




Rejet de l’HET fondée notamment sur les arguments

4) Folklore (pp 83-85, 156 - La « Magonie » -, 217-218, 224)

5) physique impossible (pp 102 à 107, 224).




Ce livre esquisse d’autres hypothèses qui, notons-le, laissent la porte ouverte, ou plutôt entr'ouverte, à une HET plus « évoluée », intégrant notamment des hypothèses du genre d’autres « dimensions » ou des « univers parallèles ». Mais Vallée va durcir peu à peu ses positions, pour utiliser cette idée comme contraire à l’HET, en glissant souvent de l’HET au premier degré à l’HET tout court. D’autres pistes dans ce livre :
- L’imagination humaine nous joue des tours ;

-Une race avancée, quelque part dans l’espace et le temps, nous montre des mises en scène pour guider notre civilisation ;

- Des humanoïdes dans un univers parallèle peuvent matérialiser et dématérialiser à volonté les ovnis ; ils poursuivent des buts génétiques, comme certaines fées (p. 157).




Le collège invisible (1975). Ed. orig. The Invisible College (1975)




Rejet de l’HET ( “visiteurs extraterrestres »), avec les arguments 4 et 5 ci-dessus (p. 44), mais maintien de l’hypothèse de déplacements par manipulation de l’espace-temps et/ou univers parallèles (p. 45).

Nouvel argument anti-HET avec apparition du thème du « phénomène » qui nous trompe :

La croyance en l’HET est peut-être un piège tendu pas le « phénomène » pour nous cacher sa vraie nature (p. 43). (thème récurrent par la suite)

Thème des trois camouflages (p. 55) (idem)

Le phénomène est peut-être un « système de contrôle », naturel ou artificiel (pp 240, 241) (thème également très répété ensuite). Son but : promouvoir des phénomènes « psy » (p. 250).




Aux limites de la réalité (1978). Ed. orig. The Edge of Reality (1975) en coauteur avec Allen Hynek




On y retrouve un peu les mêmes thèmes et arguments avec un développement du thème conspirationniste :
- L’accent est mis sur l’absurdité de beaucoup d’observations : On nous joue des tours, c’est un « festival d’absurdités » ;

- Y a-t-il un « cover-up » ? Il y a des exemples d’intimidation.

Quatre hypothèses sont posées sur la nature des ovnis (p. 241 de l’éd. orig.):

- Aliens venus d’ailleurs - Aliens basés sur Terre - base secrète humaine - programmation génétique de source humaine.

Mais ensuite, dans son dialogue avec Hynek, Vallée s’emploie à saper l’HET, et met en avant son hypothèse d’un « système de contrôle » (p. 245 de l’éd. orig.). Hynek semble assez réceptif à ses arguments…




La grande manipulation (1983) Ed. orig. Messengers of Deception (1979).




Contre l’HET, arguments 1, 2 et 5 au chap. 1, puis 4, p. 258.


Nature du « phénomène » : « Système de contrôle » (de nature inconnue, p. 11) utilisant des objets physiques dans un « univers associatif » (?) (p. 11, p. 258 et suivantes).


Nouvel argument : des groupes humains, baptisés les « Manipulateurs », exploitent les ovnis à des fins d’expérimentations sociologiques (p. 195) (Note : à la date de 2008, Vallée n’a toujours pas révélé qui sont ces « manipulateurs »…).


Ce système de contrôle, et/ou les « manipulateurs », semblent chercher à créer de nouvelles croyances religieuses, et un nouveau système politique, tel que le « Mondialisme » (p. 265).
Note : On remarque ici l’apparition, chez Vallée, de thèmes analogues à ceux qui vont se développer à partir des années 80, de « conspirationnisme » et de « théories du complot ».


Des services spéciaux militaires infiltrent et manipulent les contactés (pp. 11, 12) et les groupes d’étude des ovnis (pp. 233-4). Vallée a démissionné de ces groupes et conseille d’en faire autant…


Ils font des fausses « révélations », selon lesquelles le gouvernement a des infos sur les ET (p. 85). Ce thème ne cesse de prendre de l’importance chez Vallée.

Pour la France, Vallée dit que Poher, ou plutôt Esterle, sont contre l’HET (p. 241) (je n’ai jamais eu cette impression).


Autres dimensions (1989). Ed. orig. Dimensions (1988)


Note : Ce livre signale le retour de Jacques Vallée après un long silence. Deux autres livres vont suivre, soit trois livres en quatre ans, de 1988 à 1991 (dates des éd. orig.), vite traduits en français. C’est une période importante, où prennent corps des accusations de politique du secret aux Etats-Unis (sur Roswell et la suite, sur les enlèvements, les mutilations…). Leonard Stringfield, par exemple, a rassemblé de nombreux témoignages sur des opérations secrètes (crashes et études qui ont suivi), dans sept articles et brochures, de 1978 à 1994. Beaucoup semblent crédibles, mais ils ont été handicapés par une vague de « révélations » effrayantes qui ont beaucoup brouillé les pistes, et sont peut-être de la « désinformation amplifiante » (voir mon livre OVNIS. La levée progressive du secret).


Vallée Contre l’HET : arguments 1 à 5.

Première apparition de l’argument 3 sur l’archaïsme médical, au sujet des enlèvements (je vais y revenir plus soin). Argument 4, pp 14, 15 et 22 ; les autres, pp. 280 et suivantes.

Nature du « phénomène » (assez confus et contradictoire) :

- Reprise, p. 186 des hypothèses déjà esquissée dans Magonia ;

- Système de contrôle spirituel sur la conscience humaine, d’origine inconnue (naturelle, super-humaine, p. 297) ;

- « Multivers » (pp. 307 à 309), ou univers multidimensionnel, qui explique le folklore, les enlèvements, la parapsychologie ;

- Temps et espace illusoires (pp. 319 à 313) car « univers associatif » (cf. La grande manipulation) ;

- Une forme d’intelligence étrangère (p. 313) communique avec nous symboliquement ;

- Les « phénomènes ovni » influencent notre vie spirituelle, notre politique, notre culture.


Autre argument qui prend de l’importance : les services spéciaux militaires propagent le concept naïf d’HET (à la suite du « phénomène ») pour faire diversion (p. 202).

Notons ici que toute l’armée américaine n’a cessé de nier l’HET, encore aujourd'hui en 2008 !


Création de faux témoins, tel Adamski (p. 274). Notons que, s’il est possible qu’Adamski ait été discrètement encouragé, il a été en tout cas très efficace pour ridiculiser l’HET et non pour la promouvoir, avec ses amis blonds Vénusiens et sa visite de la face cachée de la Lune avec ses jardins verdoyants…


Vallée poursuit le thème d’agissements secrets militaires : infiltration des groupes ufologiques (p. 275) ; Dérision pour détourner les scientifiques des recherches (p. 276) ; soupçon de recherches sur les armements par ex. sur la propulsion (p. 272) (sur ces points, on peut être d’accord…).



Confrontations (1990). Ed. orig. Confrontations , 1989




Contre l’HET : arguments 1 et 3 (pp 26, 27) ; 1 à 5 (pp. 181, 182)


Nature du phénomène :

- Forme de conscience indépendante de l’homme, étroitement liée à la terre au but non précisé (p. 127) ;

- Agissant dans un univers de plus de quatre dimensions (p. 128) ;

- Avec une technologie poursuivant un objectif prémédité (p. 27);

- Agissant sur l’homme à courte distance comme « transformateur » de réalité (p. 198) ;

- Libérant des images de l’inconscient collectif (Jung) (p. 205);

- Le frappant de rayonnements à micro-ondes, probablement sans se soucier de savoir si leurs effets sur l’homme sont mortels ou non (pp. 285 et 291) ;

- Anticipant de quelques décades notre développement scientifique (p. 293).


On retrouve l’action désinformatrice des services spéciaux (pp. 32, 33), visant à favoriser l’HET (voir critique plus haut) : surveillance des organisations ufologiques (cf confessions de William Moore en 1989) ; création de fausses observations, créations de faux documents. Etudes et recherches en vue de systèmes militaires (p. 286)

Autre idée à souligner, qui devient importante dans l’argumentaire anti-HET de Vallée (reprise par d’autres) : le secret militaire existe bien, mais ce n’est pas pour cacher la présence ET et les études secrètes ; c’est en fait pour cacher leur ignorance car ils n’y comprennent rien ! (p 293).



Révélations (1992). Ed. orig. Revelations (1991)



Contient toute une Annexe contre l’HET, avec ses fameux cinq arguments, déjà cités (voir mes commentaires plus loin). Ils sont repris d’un article déjà paru dans le réputé Journal of Scientific Exploration (vol. 4 No 1, pp. 105 à 117).

Nature du phénomène ( p.281) : mêmes arguments que dans les deux livres précédents.

De même, reprise du thème conspirationniste des mises en scène de fausses soucoupes par des groupes avides de pouvoir…

Trois hypothèses en Annexe : Voir plus loin.

De nouveau, le thème des manipulations militaires :

- Fausses observations (p. 17). Attaques, tout au long du livre, contre Roswell (pp. 106- à 108), les « révélations » sur des opérations secrètes, qui seraient répandues par des services secrets pour nous faire croire à ces histoires (notamment : pp. 108, 109). Note : il faut le souligner encore, le Pentagone s’est en réalité acharné contre Roswell, avec notamment deux gros livres en 1995 et 1997.

- Faux ovnis sur bases de missiles (p. 199) : manœuvres anti terroristes, ou évaluation des réactions des défenseurs et du public

- Faux ovni de Rendlesham : une expérience psychologique secrète des militaires ! (pp. 187 à 200). Note : Il ya des témoins très crédibles sur cet atterrissage d’ovni (colonel Halt, sergent Penniston, soutenus par Nick Pope, qui ont participé notamment à la conférence de presse du 12 novembre 2007 à Washington).


Conclusion de Vallée : « … Un petit groupe bien retranché au sein des instances gouvernementales utilise les histoires de soucoupes accidentées pour cacher autre chose » (p 108). En fait, pour cacher surtout leur ignorance ! (pp. 106 à 110). Ainsi, les groupes ufologiques américains comme le Cufos et le Mufon ne sont que des « amateurs diligents » parce qu’ils ont pris Roswell au sérieux (p. 274). Le Cufos, en particulier, est tourné en ridicule (p. 277). Notons qu’il va lui rendre la monnaie de sa pièce en ridiculisant à son tour, avec compétence, sa théorie du « Mémo de Pentacle », développée dans son livre suivant.



Science interdite (1997). Ed. orig. Forbidden Science ( 1992)



Dans ce livre de ses mémoires, qui s’arrête curieusement en 1969, on retrouve les arguments anti HET déjà énumérés.

Bornons-nous ici à signaler un long développement, à partir d’une lettre adressée en 1952 par le Batelle Memorial Institue à la commission Blue Book, dont Vallée a retrouvé une copie dans les papier de son patron de l’époque, l'astronome Allen Hynek. Vallée donne à cette lettre le nom mystérieux de « mémo de Pentacle » et prétend y avoir découvert des recommandations pour monter un projet ultra secret de mise en scène de faux ovnis, qui aurait été mis en œuvre par la suite. Le CUFOs, créé par Allen Hynek dans les années 80, a mis en pièces cette théorie, après la parution du livre. Il a expliqué que l’ingénieur Cross, de Batelle, avait en fait suggéré une opération de surveillance et d’enregistrement des ovnis dans une région d’apparitions fréquentes à l’époque, comme le Nouveau-Mexique (White Sands), en y faisant passer des aéronefs humains (avions, ballons), à l’insu des opérateurs, dans le but de vérifier la pertinence des enregistrements éventuels d’ovnis.


Voir mon article «Jacques vallée et me mémo de Pentacle



Autres documents, articles et conférences, de Jacques Vallée, relatifs à l’HET



Depuis la parution de ces livres, Jacques vallée s’est quelque peu retiré du débat ufologique, mais il s’est encore exprimé de temps en temps, en reprenant en gros les mêmes arguments. Voir par exemple son entretien à la radio Ici et Maintenant avec Marie-Thérèse de Brosses, dont j’ai fait un compte-rendu que celle-ci a approuvé.


Ses cinq arguments contre l’origine extraterrestre des ovnis.





Revenons maintenant, toujours brièvement, sur les cinq arguments de base de Jacques Vallée pour réfuter l’hypothèse extraterrestre des ovnis. Ils ont été exposés en détail dans le Journal of Scientific Exploration , et traduits en français, en Annexe de son livre Révélations. Je cite le paragraphe où il commence par les résumer (p. 282), et je les commente :

« Cinq arguments spécifiques, que voici, contredisent l’hypothèse extraterrestre :

1) Les rencontres rapprochées sont beaucoup plus nombreuses que ne l’exigerait toute exploration physique de notre planète ;

Il est clair que cet argument a pour but de réduire considérablement l’hypothèse d’une présence extraterrestre, avec notamment des bases sur, ou à proximité de notre planète.

Il y a déjà longtemps qu’a été formulée, par un certain nombre d’auteurs, l’hypothèse d’une présence ancienne d’une ou plusieurs civilisations d’origine extraterrestre, auxquelles pourraient d’ailleurs s’ajouter des visiteurs de passage. Ces civilisations auraient des motivations tout autres que la simple exploration de notre planète.

En fait, Jacques Vallée lui-même a amplement montré dans ses livres qu’il en est bien conscient. Par, exemple en inventant l’expression provocante de « technologie de la BVM », à propos des apparitions de la Vierge à Fatima (dans son livre Le collège invisible, 1975, p. 187 de l’éd. française).

2) La morphologie humanoïde des prétendus « visiteurs » a peu de chances d’être apparue sur une autre planète, et d’un point de vue biologique, elle est mal adaptée au voyage dans l’espace ;

Sur le premier point, de la forme humanoïde, Il y a longtemps que d’autres auteurs ont dit le contraire. Par exemple, l’astrophysicien britannique Fred Hoyle avait fait une brillante démonstration de la rationalité de la forme humanoïde, dans son petit livre Hommes et galaxies (ed. fr. Dunod, 1969). Voici par exemple ce que dit Hoyle pour la tête (p. 37) :

« Remarquons ensuite que le cerveau est un fragile instrument qui doit se trouver encastré dans une sorte d’armure protectrice - des os, pourquoi pas ? Remarquons aussi que l’œil occupe le meilleur emplacement à une hauteur maximale au-dessus du sol, ce qui lui procure le champ de vision le plus étendu. Remarquons que cet œil doit être situé près du cerveau pour que les informations optiques y arrivent dans le minimum de temps. Qu’est-ce que cela donne ? Une tête, nécessairement ! »

On pourrait ajouter que le cou est très commode pour tourner la tête et voir très vite de tous côtés (utile dans la jungle, et même de nos jours, dans les rues). Et que la bouche soit également en haut du corps pour éviter autant que possible d’avaler la poussière…

Un autre argument est celui de la « convergence des formes », bien connu des biologistes.

Sur le second point, c’est un argument tout à fait gratuit tant que nous ne savons pas comment les extraterrestres supposés sont capables de faire des voyages interstellaires. En outre, nous ne pouvons exclure (il y a même pas mal d’indices dans ce sens, selon les récits d’enlèvements) que certains « visiteurs » (les « petits gris » ?) soient des sortes d’androïdes créés par des extraterrestres, physiquement plus aptes aux voyages, ce qui n’est nullement incompatible, au demeurant, avec la forme humanoïde, qui serait pratique, même pour un androïde !

3) Le comportement rapporté dans des milliers de récits d’enlèvements est en contradiction avec l’hypothèse d’expérimentations génétiques ou scientifiques menées sur des humains par une race plus avancée ;

La question des enlèvements supposés, avec à la clé des expérimentations génétiques, est peut-être la plus difficile et controversée de l’ufologie, mais il me semble pour le moins prématuré d’affirmer que ces nombreux témoignages d’enlevés sont absurdes. J’ai déjà donné des arguments contraires dans mes livres, depuis 1994, et j’ai encore résumé ce long débat dans mon dernier livre Visions célestes. Visions cosmiques.

Sur le plan médical, Vallée estime donc que ces expériences génétiques supposées sont ridicules, car elles décrivent des techniques aujourd'hui dépassées : « ... La fécondation in vitro a déjà atteint un niveau tel que les prétendues expériences génétiques menées à bord d'ovnis semblent absurdes et grotesques. Les ufonautes devraient retourner à l'école de médecine. » (Autres dimensions, p. 240). Qu'en est-il au juste ? J’avais déjà proposé des arguments contraires dans mon premier livre Enquête sur l’existence d’êtres célestes et cosmiques » (1994, pp. 158, 159) et je me borne à les citer ici. La cœlioscopie a été d'abord la méthode employée, à la fin des années 70 et au début des années 80, dans les premières expériences de fécondation in vitro (FIV), pour les prélèvements d'ovules et l'implantation d'embryons fécondés. Elle était auparavant employée de manière peu courante. C'était une technique plus légère que l'intervention chirurgicale classique, mais nécessitant tout de même une anesthésie générale. Au début, on utilisait un instrument d’assez gros diamètre, puis la technique s’est affinée. L'échographie a permis une intervention moins lourde, la ponction échoguidée par voie transvaginale ou transutérale, sous anesthésie locale. Peut-on donc dénoncer comme un anachronisme la description d'opérations de type cœlioscopique dans les histoires d'enlèvements ? En fait, les techniques récentes semblent se rapprocher, au contraire, de celles qui sont apparues dans les enlèvements supposés. La voie abdominale pour prélèvement d’ovules, avec un instrument très léger, serait même la meilleure solution, or c’est celle qui apparaît dès 1961, avec une longue aiguille dans l’enlèvement de Betty Hill !

Jacques Vallée porte cependant une critique plus globale sur les récits d'enlèvements : « Quelle sorte de médecins sont-ils pour traumatiser des centaines de patients dans le seul but d'obtenir un peu de sang et quelques embryons ? ». Cette question paraît bien contestable dans sa formulation même car, à supposer que ces histoires soient vraies, les buts poursuivis par les étranges " visiteurs " semblent aller bien au-delà du simple prélèvement de sang et d'embryons : extraction de fœtus vivants de plusieurs mois, puis "présentation" d'enfants hybrides dans le but apparent de créer des liens affectifs, suivi des sujets depuis leur enfance, et même peut-être sur plusieurs générations, "révélations" à caractère quasi religieux... Hopkins, Jacobs et d'autres enquêteurs affirment tous que les buts véritables des " visiteurs " restent impénétrables. Pour Jacques Vallée, tout cela n'est que mise en scène trompeuse pour nous faire croire aux extraterrestres et nous cacher ainsi qu'il s'agit de mystérieuses entités venues d'une autre dimension, d'un " multivers " ! Toutes ces aventures font plutôt songer à un programme, soigneusement étudié, de dévoilement progressif, d'accoutumance à la présence de ces extraterrestres et à leurs agissements, comme s'il fallait nous y résigner. Le frein du système serait de laisser toujours planer le doute, à cause des aspects bizarres de ces histoires effrayantes...

4) La présence du phénomène tout au long de notre histoire prouve que les OVNI ne constituent pas une manifestation propre à notre époque ;

Comme l’ont observé de nombreux auteurs depuis plus d’un demi-siècle, y compris Jacques Vallée, l’histoire de l’humanité abonde en récits légendaires, mythologiques et religieux relatifs à des « visites » et enseignements d’êtres célestes, ou encore à des observations d’étranges véhicules aériens. J’ai consacré une grande partie de mon livre Visions célestes. Visions cosmiques à tous ces récits. Mais je ne vois pas en quoi cette « dimension » historique devrait être opposée à l’hypothèse de visiteurs d’origine extraterrestre. Ne peut-on imaginer que de tels « visiteurs » soient venus depuis longtemps, pas seulement pour nous observer, mais pour prendre une part plus ou moins active à notre histoire, tout en restant discrets, et « camouflés » de diverses façons ?
5) L’apparente aptitude des OVNI à manipuler l’espace et le temps suggère des hypothèses radicalement différentes et plus riches, dont trois seront suggérées en guise de conclusion. »

L’idée que les ovnis manifestent des propriétés trop étranges pour être des véhicules extraterrestres a été énormément discutée. Vallée cite par exemple, comme bien d’autres, leur capacité apparente d’apparaître et de disparaître sous les yeux de l’observateur stupéfait. Mais est-ce un argument sérieux pour réfuter l’HET ? Les physiciens progressent dans leurs recherches sur l’invisibilité optique. Et l’argument de l’invisibilité radar qui serait impossible, est très dépassé aujourd'hui. En outre, des physiciens expliquent que c’est ce que l’on observerait en voyant un engin surgir d’un « hyperespace » ou y retourner.

Et n’oublions jamais la possibilité de mises en scène destinées à camoufler la nature véritable des ovnis. Selon Vallée, c’est la « force de contrôle » qui camoufle sa nature en nous faisant des mises en scène extraterrestres, mais on peut aussi bien retourner l’argument, et ce sont alors des extraterrestres qui se camouflent en nous faisant croire à des fantasmes…

Pour finir, Vallée cite trois hypothèses, qui paraissent bien faibles pour réfuter l’HET telle que nous venons de l’envisager :





- « Lumières sismiques » de Persinger


- Système de contrôle (extra-humain, humain ou naturel) avec deux variantes : intelligence non-humaine, ou inconscient collectif Jungien


- Voyages par trous de ver





Passons sur les « lumières sismiques » qui relèvent de la panoplie classique - et usagée - des sceptiques. L’hypothèse d’un « système de contrôle » est au fond très vague et « attrape-tout ». Notons qu’elle inclut, dans la formulation de Vallée, l’idée d’une « intelligence non-humaine ». Il n‘y a qu’un petit effort à faire pour revenir à l’hypothèse extraterrestre ! C’est encore plus vrai pour la troisième hypothèse alternative, de voyages en passant par des « trous de ver » : pourquoi pas une technique des extraterrestres ?

__________________________________________

Copyright Gildas Bourdais Mars 2008


Source: http://www.paperblog.fr/551232/ovni-les-arguments-de-jacques-vallee-contre-l-hypothese-extraterrestre-het-par-gildas-bourdais/

_________________
Le fait qu'un phénomène dépasse les explications rationnelles et outrepasse nos conceptions de la réalité ne devrait pas nous permettre d'ignorer son existence ou nous empêcher d'explorer ses dimensions et sa signification.
(Citation de John E. Mack)


Dernière édition par André L. le Lun 17 Oct - 9:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://andrela107.wordpress.com
André L.
Admin


Masculin Nombre de messages : 1598
Age : 42
Localisation : En Estrie au Québec
Emploi/loisirs : Ufologie
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: OVNI : Les arguments de Jacques Vallée contre l’hypothèse extraterrestre (« HET ») par Gildas Bourdais   Lun 11 Juil - 22:10

Et en plus il ne crois pas du tout que les gens se font enlevé par des extraterrestres et il dénigre même le sujet des enlèvements. Je suis pas du tout d'accord avec l'hypothèse de Jacques vallée, car les ovnis/extraterrestres sont bel et bien réel et bel et concret, ils ne sont pas qu'une masse d'énergie, il y a mon témoignage (se que j'ai vue) qui le prouve et il y a des milliers et des milliers d'autre témoignage qui le prouve aussi.

Je sais pas d’où ils surgissent et/ou d’où ils proviennent et j’ai pas la prétention de le savoir, mais je peut émettre une opinion qui est basé sur l’expérience d’enlèvement par des extraterrestres que j’ai subit en 1997 et sur les centaines de cas d’observation d’ovni piloté par des extraterrestres que j’ai lu dans ma vie.

Je crois que les ovnis d'origine extraterrestre proviennent de d'autre planète et je crois pas qu'ils disparaissent et apparaissent d’un autre dimension, je crois qu’ils sont tout simplement très furtif, ils sont souvent de couleur noir, ils font aucun bruit quand ils se déplace, ils se déplace a des vitesses extrêmement rapide, ils se déplace souvent la nuit au dessus des villes, villages, campagnes, autoroutes, etc…, donc en conclusion, toute les ingrédients sont réuni pour faire travaillé l’imagination des gens, autrement dit, les gens ignorant d’où ils viennent, donc les gens ne peuvent qu’imaginer des hypothèses du genre, ils viennent d’un autre dimension, ils voyage dans le temps, etc… Et le mode extrêmement furtif des ovni rende encore plus difficile les ovni a comprendre d’où ils viennent, car imaginé le scénario suivant : un ovni de couleur noir, ne faisant aucun bruit en se déplaçant la nuit au dessus d’une ville, quand tout a coup sur l’ovni apparaît des lumières et un témoin aperçoit cette ovni, l’ovni reste visible quelques minutes a la vue du témoin, car ses lumières sont allumé, mais tout a coup l’ovni éteint ses lumières, donc l’ovni dans la nuit devient invisible, car la nuit il fait noir et en plus quand l’ovni a éteint ses lumières, il accélère a une vitesse fulgurante, toujours sans faire de bruit, alors le témoins a se moment la, peut imaginé que l’ovni s’est dématérialisé, il peut imaginé aussi que l’ovni s’est transporté dans une autre dimension, etc…, car il ne voie plus l'ovni, car il fait noir (s'est la nuit) et que l'ovni est de couleur noir et en plus l'ovni a éteint ses lumières.

Ce scénario a mon avis, se produit souvent partout sur Terre, je crois que s’est de cette façon que les ovni (les ovni piloté par des extraterrestres) opère.

_________________
Le fait qu'un phénomène dépasse les explications rationnelles et outrepasse nos conceptions de la réalité ne devrait pas nous permettre d'ignorer son existence ou nous empêcher d'explorer ses dimensions et sa signification.
(Citation de John E. Mack)
Revenir en haut Aller en bas
http://andrela107.wordpress.com
 
OVNI : Les arguments de Jacques Vallée contre l’hypothèse extraterrestre (« HET ») par Gildas Bourdais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jacques Vallée et l'hypothèse extraterrestre (Gildas Bourdais)
» Cinq pseudos arguments de Jacques Vallée contre l'origine extra-terrestre.
» Classification ufologique de Jacques Vallée
» Sectes et soucoupes volantes entretien avec Jacques vallée (Octobre 1998)
» (1975) Le Collège invisible - Jacques Vallée - Préface d'Aimé Michel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum ufologique :: Actualité ovni/extraterrestre (revue de presse, articles, faits divers, etc...)-
Sauter vers: