Forum ufologique

Ce forum est très riche en documentations et en informations sérieuse et crédible sur le sujet des ovnis/extraterrestres.
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hélicoptères militaires au-dessus du Crop Circle d’East Field

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
André L.
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1600
Age : 43
Localisation : En Estrie au Québec
Emploi/loisirs : Ufologie
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Hélicoptères militaires au-dessus du Crop Circle d’East Field   Dim 26 Juin - 9:51



« Il y avait une odeur horrible venant de l’hélicoptère. Je peux le décrire comme une odeur de soufre – très forte ! Ça m’a fait brûler les yeux. J’ai remarqué que la moitié d’une douzaine d’autres personnes aussi étaient assez sévèrement touchées. J’ai vu un homme vomir dans le crop…. et mon dosimètre s’est envolé entre 300 et 500 … ce qui veut dire partez de cet endroit. C’est dangereux ! »
Un hélicoptère Apache noir, sans insignes, se tenant au-dessus du cameraman Winston Keech dans la formation d’East Field le 10 juillet 2007. L’objet noir à droite de l’hélicoptère n’est pas identifié. Image vidéo © 2007 par Winston Keech.

19 juillet 2007 / Mis à jour le 27 juillet 2007 Alton Priors dans le Wiltshire, Angleterre – Le mardi 10 juillet 2007, Charles Mallet, patron, au Silent Circle Cafe près Cherhill (Wiltshire, Angleterre), est allé voir la formation massive à East Field dans le blé qui s’est apparemment formée dans une période de temps de 90 minutes tôt samedi matin, le 7 juillet 2007 Tandis que Charles Mallet prélevait des échantillons de blé et de terre pour les étudier, un gros hélicoptère noir sans insignes est apparu au dessus des
gens à environ 50 pieds de Charles. Il m’a dit lors d’un entretien téléphonique, « C’était très intimidant, mais je savais que peu importe la personne qui le pilotait, il n’allait pas faire écraser un engin aussi cher dans le champs d’East Fied and n’allait pas se mettre à tirer des balles sur cette paisible terre agricole Anglaise du Wilfshire. » Mais qui exactement était dans ce gros hélicoptère sans insignes et dans tous les autres hélicoptères militaires qui ont survolé à basse altitude la formation du champ d’East Fied depuis le 7 Juillet ? Non seulement l’activité des hélicoptères militaires au-dessus du champs d’East Field a été la plus extrême que l’on a pu observer ici, mais les hélicoptère ont aussi apporté avec eux quelque chose qui sent mauvais, brûle les yeux des gens, leur donne mal au coeur – jusqu’à même en vomir – et a fait qu’un dosimètre grimpe de deux fois au-délà du niveau de radiation recommandé pour la sécurité.

Cette semaine j’ai parlé avec un chercheur de longue date sur la formation des cercles, Andrew J. Buckley, un spécialiste d’art graphique à Winsord, Cheshire, en Angleterre. Il s’est concentré sur le grand évènement du 7 juillet dans le champ d’East Field, laissant sa caméra tourner quand les hélicoptères sont apparus. Andy commence avec ce qu’il lui ai arrivé ce lundi, le 16 juillet.

Interwiew

Lundi 16 juillet 2007, East Field

Le cercle jaune du centre marque l’emplacement du grand champ d’East Field près d’Alton Priors, dans le Wiltshire, entre Knap Hill, marqué en haut à droite, pas loin de Woodborough Hill, marqué en bas au centre.

Andrew J Buckley, Graphiste, à Winsord et Cheshire en Angleterre : « Je suis arrivé à East Field, marchant depuis Woodborough Hill. Quand je suis arrivé à ce qu’on appelle le tas de foin, qui se détache d’East Field, je marchais à pied sur la route, j’ai remarqué qu’il y avait des véhicules garés sur le côté. Je peux les décrire comme étant des vans, des vans blancs. Ils n’avaient pas de plaque. Il y en avait trois et il y avait une personne debout à côté de l’un d’eux.

Mais j’avais vu quelqu’un dans la formation et j’ai pensé que c’était leurs vans. J’ai avancé en dépassant van et je m’apprêtais à rentrer dans le champ quand la personne debout à côté de l’un des vans est venue jusqu’à moi et m’a dit, « Excusez-moi, où croyez-vous aller comme ça ? »

J’ai dit, « Eh bien, je vais juste jeter un oeil à la formation. »

Il dit, « Vous réalisez que c’est une propriété privée ? » Et quelque chose d’autre dans ce genre, « J’agis au nom du fermier. » Il y avait une sorte d’opération à ce moment là et je suis resté hors du champs.

J’ai dit, « Très bien, pouvez-vous me dire ce qu’il se passe ? »

Il a dit, « non ».

ANDY, LUI AS-TU DEMANDÉ QUI IL REPRÉSENTAIT ?

Il avait l’air formellement habillé, pas dans un uniforme militaire, mais avait il avait l’air plutôt officiel. J’ai parlé du fermier, que je
connaissais, Tim Carson, le propriétaire de la ferme. Il n’a pas répondu. Il a dit qu’il n’avait pas entendu parlé de quelqu’un nommé Tim Carson ! [Les Carsons étaient propriétaire du champ d’East Field et d’une grande ferme depuis des décennies.] A ce moment j’ai commencé à en avoir un peu assez de cela, donc je décidai d’aller dans le champ et voir quelle genre de réaction j’aurais. Je me suis avancé vers le champ et il me rejoignit et fit en sorte de bloquer le chemin. Il a dit, « Vous devez être mal informé pour y aller
maintenant. Tout ce que j’ai à faire c’est d’appeler le fermier. »

J’ai dit, « Eh bien, je connais le fermier. Et vous venez juste de nier que vous le connaissiez. Mais je connais effectivement la personne. » Ensuite j’ai essayé de l’amener à une conversation sur le sujet. J’ai écris quelques notes après qu’ils soient parti. (il lit dans son carnet.) « Il a dit qu’il était une force armée – il a utilisé le mot personnel – dans le champ d’East Field. »

Et ils sont ensuite revenus pendant que je me tenais là. Ces gars sont sortis de la formation et je les ai vu marcher le long des lignes de tracteur. C’était plutôt étrange. Il y en avait quatre ou cinq et ils semblaient porter les mêmes affaires, lesquelles semblaient plutôt bizarres. Ils portaient ce que décrirais comme des combaison de travail blanches et quand ils sont sortis du champ, ils rapportaient des échantillons. Ils avaient manifestement pris des échantillons de plantes de blé et autres, les avaient mis dans des sacs et les emmenaient. Ils sont retournés à l’un des vans, ont ouvert l’arrière et ont mis les échantillons dans le coffre.

Un des individus était en train de porter beaucoup d’équipements qui me paraissait être comme des sacs contenant soit de l’équipement photographique ou tout autre chose sorte de matériel. Ils ne m’ont pas parlé. Le gars auquel j’avais parlé plus tôt semblait être le commandant en chef. Il leur disait ce qu’il fallait faire et montèrent rapidement dans le van.

Avant qu’ils ne partent, il me demanda si je connaissais quelqu’un d’autre qui allait venir dans la formation ce matin. Je lui ai demandé pourquoi il me posait cette question. Il dit, « On vous a conseillé de rester hors de là car il va y avoir des sortes d’exercices militaires et l’on vous conseille de rester à l’extérieur [‘You’d be advised to stay out of it because there is going to be some kind of military exercise there and you would be advised to stay out.’].

J’ai demandé, « Quelle sorte d’activité militaire ? » Il m’a simplement ignoré et est monté dans le van et a mit les gaz. Ils sont allés dans la direction de Pewsey et se sont en allés par la route.

A ce moment, je suis retourné dans la formation. J’avais avec moi un outil qui mesure le niveau de radiations. C’est un dosimètre, que j’utilise toujours pour tester les radiations résiduelles. Alors quand j’étais dans la formation, je le balayais sans détecter rien qui soit vraiment significatif.

J’ai traîné là pendant quelque temps et je dirais que c’est vers 9h30 que l’activité militaire a commencé, comme il avait dit. Il y avait un tas d’hélicoptères. Il y avait des Apache, Lynx, Gazelle, et ils tournaient tous continuellement autour du champ d’East Field et de cette zone, ce qui n’était pas une activité normale. Ça a continué pendant environ une heure. A ce moment (10h30), il y avait pas mal de gens dans la formation qui étaient venu pour voir le spectacle.

Quoi qu’il en soit, j’ai enregistré tout ça sur cassette, et vers 11h30, un hélicoptère est apparu. C’était une Gazelle et il est descendu de la vallée en restant très bas. Il a gardé une position fixe au-dessus de la formation. Il est resté là pendant un moment. Il s’est ensuite laissé descendre et a commencé à faire de très très basses passes au-dessus de la formation du champs d’East Field et au-dessus des gens qui étaient dans la formation, moi inclus. C’était très intimidant. À un moment, il a presque atterri dans la formation. Il était extrêmement bas.

Maintenant, ceci s’est déroulé de – j’ai ça sur l’horloge – de 11h30 à 12h30. En avançant vers 12h30, il était toujours là et est parti au-dessus de Knap Hill puis se laissa descendre, avançant très très lentement dans le le champs, au niveau du sol. Quand il parvint au niveau du crop, il s’éleva légèrement dans l’air et resta stationnaire. Il resta ainsi pendant quelques minutes, et presque immédiatement après, moi et quelques autres personnes commençâment à nous sentir vraiment pas bien. Ça s’est passé très rapidement et juste au moment où cet hélicoptère est apparu. J’ai commencé à avoir un fort mal de tête, je me sentais nauséeux. Ma bouche était très sèche et mes oreilles ’sonnaient’. J’ai immédiatement remarqué qu’il y avait deux autres personnes – on se tenait dans le même cercle (à environ 100 cercles l’un de l’autre dans l’extraordinaire formation de blé d’East Fied, du 7 juillet 2007) – et nous remarquâmes qu’ils se conduisaient étrangement. Alors, je suis allé vers eux et ai demandé, « Vous ne vous sentez pas très bien ? » Et
ils ont dit, « Ouais, c’est étrange, n’est-ce pas ? » L’hélicoptère partit à ce moment. Il s’est envolé et je ne l’ai jamais revu. Mais on se sentait clairement pas bien.

ANDY, AS-TU VU CET HÉLICOPTÈRE VAPORISER QUELQUE CHOSE DANS L’AIR ?

Non. Non, pas à ce moment. C’était lundi, qui était un prélude de ce qu’il s’est passé vendredi 18 juillet 2007, qui était bien pire ! (rires)

Les radiations sur le dosimètre augmentent après que les hélicoptères soit passés à basse altitude dans le champ d’East Field

J’avais le dosimètre allumé et j’ai constaté que le nombre affiché avait grimpé significativement de zéro à entre 60 et 80. Ça fluctuait.

QUE SUPPOSEZ-VOUS QUE L’HÉLICOPTÈRE ÉTAIT EN TRAIN D’ÉMETTRE ?

La seule chose que je puisse en penser est qu’il faut se reporter à Feddy Silva (chercheur et auteur). Dans son livre, Les Secret des Champs, publié en 2002, il a constaté un phénomène similaire quand il était dans une autre formation d’East Field – ça devait être en 2000 – et un hélicoptère noir est venu et il eut encore les mêmes symptômes : mal de tête, nausée. Freddy Silva a interprété ceci comme étant causé par des infrasons.
[color=red]edia - L’infrason est un son dont la fréquence est inférieure à 20Hz. Il est donc trop grave pour être perçu par l’oreille humaine (sa fréquence est trop faible).

Ressenti

Le spectre d’audition humain va d’environ 20 à 20 000 Hz. Au delà de 20 kHz, nous n’entendons plus rien, de même en dessous de 20 Hz, du moins, avec notre oreille. En effet, si nous n’entendons pas les sons en dessous de 20 Hz, nous pouvons les ressentir, en particulier par notre cage thoracique.

Les infrasons sont très utilisés en musique électronique (techno), surtout lorsqu’ils sont en rythme avec le cœur : la sensation des vibrations dans la cage thoracique est alors exacerbée. C’est une des raisons pour laquelle le rythme des musiques électroniques tourne autour de 140 BPM (Battements par minute), un rythme proche de celui du cœur d’un individu dans une discothèque.

Les infrasons donnent aussi rapidement une atmosphère prenante. C’est pourquoi ils sont très souvent utilisés dans les films et les séries d’actions et restitués par le subwoofer (et par corollaire aidé au développenent des systèmes "5.1"). Il est à noter que plus un subwoofer sera petit, plus il aura de mal à restituer les infrasons (et les graves) avec netteté et précision, donnant au final, un son lourd et moins prenant.

Les infrasons sont moins connus que les ultras sons car ils sont moins utilisés et plus difficiles à produire.

Des études récentes ont par ailleurs montré que les infrasons jouent un rôle dans la communication chez l’éléphant.

L’infrason est caractérisé par sa capacité à parcourir de longues distances et passer les obstacles avec peu de pertes.

Peut-être que l’observation naturelle d’infrasons s’est produite à la suite de l’éruption du Krakatoa en 1883, quand des ondes acoustiques consécutives ont encerclé le globe sept fois ou plus et furent enregistrés sur des baromètre dans le monde entier. Les infrasons étaient aussi utilisés par les forces alliées lors de la première guerre mondiale pour localiser l’artillerie ; la fréquence des bouches à canon des tirs était nettement différente que celle produite par l’explosion, permettant aux deux sources d’être différenciées. L’un des pionnier de la recherche infrasonore était le scientifique français Vladimir Gavreau, né en Russie en tant que Vladimir Gavronsky. Son intérêt dans les ondes infrasonores s’est fait voir dans son laboratoire durant les années 1960 quand lui et son assistant on fait l’expérience de douleurs dans les tympans et de tremblements de l’équipement du laboratoire, mais qu’aucun son audible ne soit relevé dans ses microphones.]

Vendredi 18 juillet 2007, East Field

Des hélicoptères sans insignes encore plus agressifs

Je suis allé dans la formation d’East Field tous les matins (depuis le 7 juillet 2007) avec ma caméra vidéo, simplement pour la surveiller. Et à précisément 12h47 (heure sur le camescope), j’ai porté mon regard en direction de la vallée vers Martinsell Hill, qui n’est pas si loin, et j’ai vu trois lumières brillantes dans le ciel, dans une sorte d’alignement. Ils paraissaient rester fixes et vraiment bas, juste en dessous de la hauteur de Martinsell Hill. Ensuite je me rendis soudain compte qu’ils étaient en train de venir vers moi et ce, depuis le bas de la vallée, en se dirigeant tout droit vers la formation d’East Field. Il y avait trois hélicoptères, et que je n’ai d’ailleurs jamais vu auparevant. Je suis habitué à la plupart des hélicoptères ici, mais ceux-là étaient vraiment de très très grands
hélicoptères noirs sans insignes. Ils volaient côte à côte.

Quand ils eurent fait la moitié du chemin à partir de la vallée, ils ont brisé leur formation et l’hélicoptère de gauche s’est déplacé vers les collines (Knap Hill et al). Ils étaient très bas. L’hélicoptère de droite s’est déplacé vers la droite. Et l’hélicoptère du centre à continué jusqu’à qu’ils arrivent à la formation d’East Field.

Ensuite – j’ai démarré l’enregistrement à 12h47 – les dix à quinze minutes suivantes, les trois hélicoptères ont encerclé la formation à très très basse altitude. Ils descendaient occasionnellement dans la vallée et revenaient à nouveau. Ils étaient très intimidants. Ce furent de très gros hélicoptères. La seule comparaison que je peux faire est celle d’un ami à moi qui connait Gordon Stuart, que vous connaissez. C’est un spécialiste des avions. Un après-midi on est allé à Middle Wallop, la base Aérienne, et nous avons vu des hélicoptères très semblables à ces hélicoptères d’East Field et Dave a instantanément dit, « C’est un hélicoptère SAS des forces spéciales. »

J’ai eu un très bon plan de l’hélicoptère central au-dessus d’East Field dans ma vidéo et je ne pouvais voir de quelconques insignes dessus. Il semblait être complètement dépourvu d’insignes, noir et gros.

Ce qui était significatif, quand bien même – je pense qu’ils ont fait une série de trois passages – il y avait pas mal de personnes dans la formation et elles en étaient vraiment effrayées. Je veux dire, des personnes se sont sauvées de la formation car ces hélicoptères étaient clairement intimidants.

Mais dans l’approche finale, l’hélicoptère du centre est redescendu à nouveau et lors de ce dernier passage, on a eu le même effet qu’on avait eu lundi, excepté qu’il était largement plus prononcé. C’était très très puissant et ça semblait venir de cet hélicoptère. Et cette fois, c’était pire. Il y eut des vomissements sévères. (rires) Et je gerbais beaucoup, en fait.

Il y avait une odeur épouvantable venant de l’hélicoptère. Je peux la décrire comme étant une odeur de souffre – très puissante ! Ça me brûlait les yeux. J’ai remarqué une demi douzaine de personne aussi – elles étaient sévèrement affectées. J’ai vu un homme gerber dans le crop. Je criais à ces personnes de fuir de la formation, ce que nous avons fait.

Le dosimètre d’Andy monte au-dessus du seuil de dangerosité

L’autre chose était que j’avais mon dosimètre et qu’il est monté très très haut, entre 300 et 500. Il est dit, pour le seuil de l’alarme, que si ça va au-dessus de 275, cela signifie un risque de radiation. C’est ce dosimètre que j’ai utilisé dans les stations nucléaires pour mesurer les niveaux de radiations. S’il va au-delà de 275, il émet un signal, lequel a été donné vendredi dans le champ d’East Field, ce qui veut dire barrez-vous de là. C’est dangereux !

CELA VEUT DIRE, ANDY, QUE LES TROIS GRANDS HÉLICOPTÈRE NON IDENTIFIES SANS INSIGNES DÉGAGEAIENT QUELQUE CHOSE QUI VOUS A FAIT VOMIR, MAIS DES RADIATIONS AURAIENT AUSSI ÉTÉ IMPLIQUÉES ?

On dirait bien. L’appareil relevait de très niveaux de radiations, qui sont tombées tout à fait soudainement quand les hélicoptères ont disparu. Alors, ça m’indique que les radiations étaient liées aux trois hélicoptères.

EST-CE QUE VOUS AVEZ EFFECTIVEMENT PU VOIR UN ÉPANDAGE PHYSIQUE VENANT DES HÉLICOPTÈRES ?

Je pouvais le sentir et j’ai eu l’impression que quelque chose fut émis depuis les hélicoptères, mais c’était très difficile à déterminer. Ça semblait incolore.

Mais ce qu’il s’est passé après, pendant la même après-midi, c’est que Foeke Kootje filmait près de Woodborough Hill lorsqu’un hélicoptère Apache a commencé à décrire des cercles à une assez basse altitude. Moi et d’autres étions sur un tas de foin à proximité d’East Field. Cet hélicoptère s’est déplacé entre nous et Woodborough Hill et quelque chose fut lâché de l’hélicoptère et il a laissé ce qu’il semblait être une sorte de trainée rose dans le ciel qui est directement descendue au sol. C’est resté dans l’air pendant un moment et il y avait une odeur bizarre – c’était une odeur inhabituelle, pas comme de la fumée normale ou de chose comme cela. » J’ai
parlé à d’autres témoins oculaires des évènements du 18 juillet. Gill Nicholas visite les crop circles dans le Wiltshire depuis qu’ils ont
commencé à apparaître, il y a près de 20 ans. Elle a vu des hélicoptères au-dessus de crop circles auparavant. Mais elle m’a dit au téléphone qu’elle n’avait jamais vu d’hélicoptère de cette taille et de couleur noire mat comme ceux qu’elle a vu le 18 juillet. Gill était sur le tas de foin avec son amie australienne, Megan, lorsque les deux femmes ont vu un hélicoptère très gros, tout en noir et sans marques qui est descendu à 10 ou 15 pieds au-dessus des têtes d’un jeune couple qui se tenait dans l’un des cercles.
Le couple s’est précipité hors du champ, clairement dérangé par les hélicos à basse-altitude.

Plus tard, de l’autre côté de la route depuis East Field, les deux femmes ont regardé un autre hélicoptère qui se tenait entre Tawsmead Copse et Woodborough Hill. Gill a dit que les hélicoptères étaient en train de “répandre un gaz qui faisait des spirales de l’hélicoptère jusqu’au crop.” Gill a dit que le gaz répandu avait une couleur grise. Plus loin en bas des champs, vers Woodborough Hill, de ux autres amis prenaient en vidéo East Field. Foeke et Connie Kootje des Pays-Bas ont dit tous les deux que “deux projectiles” – ils les appelèrent ainsi – sont sortis d’un hélicoptère juste avant qu’un nuage rose de fumée fut vu dans l’air. Les Kootjes, Andy Buckley
et d’autres, parcoururent les champs entre Woodborough Hill et East Field à la recherche d’objets qui pourraient avoir été lâché. Mais jusqu’à maintenant, rien d’inhabituel n’a été découvert.

Andy Buckley s’est également rendu chez les propriétaires de l’East Field et a demandé à Tim Carson s’il savait quelque chose au sujet des hélicoptères et sur ce qu’ils faisaient. Andy a également posé des questions sur un homme d’Afrique du Sud conduisant un gros véhicule argenté Hummer. Andy et d’autres ont rencontré le conducteur du Hummer qui semble très hostile, et il ne parlera à personne.

Même si Andy connait Tim Carson depuis plusieurs années et a parlé de crop circles avec lui, Tim Carson ne voulait parler à Andy dans la semaine du 16 juillet au 20, alors que des échantillons de plantes furent collectés à East Field par des véhicules de type van, blancs, sans marques. Tous les hélicoptères militaires non-identifiés continuaient à voler à basse altitude au-dessus du champ ce qui effrayait et fatiguait les visiteurs.

Source: http://www.earthfiles.com/news.php ?ID=11289&category=Environment


Suite de l’affaire du Crop d’East Field : un chien malade

La plus grande preuve que les crop circles ne sont pas fait par l’homme a été présentée à la presse à Coronation Hall, à Alton Barnes hier.

Le producteur de films norvégien Terje Toftenes a présenté le DVD qu’il a fait des circonstances extraordinaires qui entourent la création d’un crop circle massif à East Field, Alton Barnes, le 7 juillet.

« Les céréales étaient comme du verre et ont fait des craquements lorsque nous avons marché dessus. Mon chien, Blue, est devenu enragé.

« C’était un grand mangeur de viande, mais il a commencé à manger les céréales, voracement. Puis il est devenu violemment malade. »

Commentaire de SOTT : Les observations de Mr. King de l’état du champ furent curieuses. Beaucoup de chercheurs ont noté que le grain formant le crop circle n’est pas endommagé et peut continuer à pousser, parfois même se redresser. L’appétit soudain du chien pour le grain et le fait qu’il soit malade après est déconcertant. C’est comme si le pauvre animal ne pouvait pas se contrôler lui-même. Très étrange.



La chercheur de longue date sur les crop circle, Lucy Pringle, a dit que les circonstances entourant la formation furent très dramatiques.

Elle a dit : « A cause des ondulations dans le champ, il est impossible pour quelqu’un qui est d’un côté de la formation de voir une autre personne se tenant à l’autre bout.

« Lorsque j’étais au centre de la formation, je ne pouvais pas voir les personnes dans la partie basse de la formation. »

M. Toftenes a indiqué un autre élément extraordinaire de la situation. Il dit : « Bien que depuis le ciel les cercles semblent parfaitement ronds, ils sont, en fait, ovales.

« Des indemnités ont été versé pour les ondulations sur le sol et le seul endroit où vous pouvez voir que le crop circle est parfait, c’est depuis le ciel. »

M. King a dit : « Les vannes du barrage doivent être ouvertes maintenant pour permettre à toutes les recherches menées par des gens très intelligents d’être rendues publiques.

« Il est temps d’écouter toutes les personnes qui furent témoin de ce phénomène depuis de nombreuses années. »

Mlle Pringle a dit que des échantillons du crop ont été envoyées pour analyse à des laboratoires dans le Yorkshire.

Source: http://www.sott.net/articles/show/136880-Researchers+'almos%e2%80%a6

_________________
Le fait qu'un phénomène dépasse les explications rationnelles et outrepasse nos conceptions de la réalité ne devrait pas nous permettre d'ignorer son existence ou nous empêcher d'explorer ses dimensions et sa signification.
(Citation de John E. Mack)
Revenir en haut Aller en bas
http://andrela107.wordpress.com
 
Hélicoptères militaires au-dessus du Crop Circle d’East Field
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crop circle de East Field, Nr Alton Barnes, Wiltshire. Le 14.07.09
» Recherche une vidéo d'une sphère lumineuse prés d'un crop circle.
» Crop Circle 2011 à Krasnodar au sud de la Russie
» Crop circle sous marin
» Crop circle du 28 mai 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum ufologique :: Les cercles de culture (crop circles)-
Sauter vers: