Forum ufologique

Ce forum est très riche en documentations et en informations sérieuse et crédible sur le sujet des ovnis/extraterrestres.
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES IS (intelligences supérieurs) ET NOUS (texte écrit par Jean Casault)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
André L.
Admin


Masculin Nombre de messages : 1598
Age : 42
Localisation : En Estrie au Québec
Emploi/loisirs : Ufologie
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: LES IS (intelligences supérieurs) ET NOUS (texte écrit par Jean Casault)   Mar 5 Avr - 19:05


LES IS ET NOUS (4 avril 11)par Jean Casault

INTRODUCTION



(Whitley Strieber)

Dans un texte précédent j'ai fais part aux lecteurs de mon intention de supprimer de mon vocabulaire les termes d'enlevés et d'enlèvements et de remplacer le tout par l'expression experienceurs, une traduction libre de "experiencers" du regretté docteur John E Mack. Dans cette série d'articles et pas nécéssairement dans l'ordre vous découvrirez les récits affolants de gens qui ont pu exprimer avec l'aide de chercheurs consciencieux l'essentiel de leur expérience. La différence entre eux et les autres qui demeurent inconnus est là : ils ont pu le faire ! Ici au Québec, je suis le seul ufologue intéressé à développer les RR-4 et avec Pierre Caron le seul ufologue à pratiquer l'hypnose. Les dossiers de Concordia, sous clefs et innacessibles le sont toujours en raison du caractère mal défini des recherches effectuées par le docteur Jean-Roch Laurence et son assistant le regretté Michel Deloirs. Certaines témoins qui entrent en communication avec moi et qui ont vécu une expérience qui fut analysée par ce médecin n'ont eux-mêmes aucun accès à leur dossier.

Mes propres dossiers sont diffusés dans mes ouvrages et c'est là qu'ils doivent se trouver. Ceux que vous allez découvrir proviennent des chercheurs ou expérienceurs suivants:

Linda Cortile enquêtée par Budd Kopkins

Jim Sparks

Whitley Strieber

Betty Andreasson enquêtée par Raymond Fowler


Rien en Europe...pourquoi ?


Budd Hopkins

Les Européens ne semblent avoir aucun chercheur dédié à la cause de ces expérienceurs, une attitude que je trouve étrange étant profondément convaincu qu'il existe des centaines de milliers de cas aussi fabuleux que ceux-là car comprenez bien une chose, si le dossier de Andreasson est absolument renversant c'est que l'étude de ses révélations portent sur une période de plus de 15 ans ! Ce n'est pas une session d'hypnose sur le coin de la table un samedi après-midi qui va faire ressortir l'ensemble du portrait d'une expérience qui elle-même s'étale sur des années et ce généralement depuis l'enfance ! Il faut un enquêteur tenace mais surtout un sujet capable de supporter un programme d'investigation sur une base régulière. Bref si nous pouvions multiplier les chercheurs dans ce domaine, le nombre de dossiers " Andreasson" serait absolument phénoménal et ne ferait plus figure d'exception. Budd Hopkins dont la photo apparaît ici est le tout premier ufologue à avoir rapporté une série de RR-4 significatives.

L'hypnose au coeur du problème

L'hypnose est au coeur du problème. Les dénigreurs conventionnels considèrent l'hypnose comme non seulement peu fiable mais pis encore, responsable des scénarios bouleversants des sujets comme si ce qu'ils sont en train de raconter leur était soufflé par le praticien ou qu'ils le feraient pour "faire plaisir" à l'hypnologue. Ces arguments sans cesse renouvellés, fruits de l'enfantillage classique dont font preuve les dénigreurs trop frappés de stupeur par la cohérence des récits et incapables d'avouer leur peur est un irritant constant. Remettons les pendules à l'heure : les faux-souvenirs sont un mythe inventé par une brigade d'abuseurs sexuels pour expliquer les narrations d'incestes de leur enfant vingt ans plus tard ! Un hypnologue ne peut aucunement imposer une image à un sujet qui n'en veut pas. J'ai tenté l'expérience à de multiples reprises et chaque fois mon sujet me corrigeait par : " Non ce n'est pas ca, non c'est rond, ce n'est pas carré, non la lumière était bleue, pas verte" et ainsi de suite. Quant à cette histoire de vouloir plaire à l'hypnologue elle est ridicule. Un bon hypnologue détecte cette tendance dès les premiers instants de sa rencontre AVANT la session. Un mauvais hypnologue s'en rend compte dès les premières minutes PENDANT LA SESSION. Et vous savez quoi, même un très mauvais hypnologue s'en rend compte aussi pendant la session. De toute manière ce texte et ceux à venir seront toujours matière à débat et à controverse en raison des informations extrêmement lourdes de conséquences et qui attaquent férocement le Recueil de Croyances de la plupart des gens.

But de l'exercice

En analysant l'ensemble des témoignages de ces quatre personnes, nous devrions être en mesure de dresser un profil d'intention générale. Il va de soi que nous devons tenir compte de tous les détails et de tout ce qui est dit et raconté par ces témoins sans chercher à savoir ce qui est réel de ce qui ne l'est pas. Pourquoi ? Parce que nous ne pouvons tout simplement pas décider ce qui est réel de ce qui ne l'est pas uniquement à partir de ce qui nous plaît ou nous déplaît. Si l'idée que Betty Andreasseon a été témoin d'une cérémonie au cours de laquelle un symbole rappelant l'étoile de David vous déplaît parce que vous êtes musulman, moi je n'en ai rien à faire de vos croyances et de votre inconfort vous comprennez ? Tout doit être considéré ou alors RIEN ne doit être considéré. Aucune information ne doit être filtrée, mise de côté, modifiée pour " faire plaisir" à l'ego de certains qui ne peuvent supporter ce qui leur cause un inconfort très évident. Si cela survient durant l'exercice alors vous n'êtes pas qualifié pour ce genre de travail et n'aurez qu'à quitter tout simplement. Personne ne le saura !!! Soyez assuré que vous serez tenté de le faire. Je ne suis pas fait en acier trempé, moi aussi j'ai mon Recueil de croyances et quand Jim Sparks me dit qu'il s'est fait dire que c'est à nous de forcer le disclosure de leur existence et non à "eux" j'ai faillis foutre son livre à la poubelle. J'ai forcé l'homme à me donner plus d'explications, ce qu'il a fait en m'appelant directement d'Australie et m'a convaincu suffisamment pour que je poursuivre ma lecture.

Procédure

Je ne vais certes pas reprendre les écrits de chacun. La tâche serait immense et pourrait représenter des centaines de pages. Je vais simplement mettre les aspects révélateurs en perspective, puis les comparer les uns avec les autres et voir où tout cela nous mènent. Il va de soi que lorsque des éléments de mes propres recherches vont surgir, je vous en ferai part.Je peux déjà vous dire que l'expérience de la couronne lumineuse que j'ai vécu et rapporté dans mon livre " Ce dont je n'ai jamais parlé" figure en belle place dans le tableau des correspondances et de cela j'en suis profondément ému.

Durée de l'exerciceCe n'est pas un exercice de week-end je vous préviens. Je veux prendre mon temps. Il y aura une date tout en haut de cet article. Chaque fois que j'aurai ajouté du texte ou que l'article est terminé et qu'il faut passer à une autre section vous serez informé. A titre d'exemple cet article a été rédigé le 4 avril 2011. Si chaque fois que vous venez sur cette page la date est la même c'est que l'article n'a pas été modifié. Puis un beau jour ce sera inscrit : Modificiation section 2 cliquez ici) C'est que cette page sera complète et ne sera plus jamais modifiée et qu'il faut passer à la section 2 avec sa propre date. Oui je sais je ne fais jamais les choses simplement mais c'est comme ça !

PREMIER CONSTAT Rapports physiques et ultra-physiques



Une chose que tous ces gens ont en commun et qui est également partagé par un très grands nombres de dossiers dont les miens est le fait bien établi que parfois les IS ont avec nous un rapport physique. Bien que nous n'en gardons jamais le souvenir et nous verrons pourquoi plus tard, il semble très clair que parfois elles viennent à nous physiquement et nous repartons avec elles, bien phsyiquement soit dans leur vaisseau ou soit à l'intérieur d'une base quelconque ici sur Terre ou ailleurs. Il est toutefois établi que très souvent ces rencontres se font à partir d'une sortie du corps qu'elles" provoquent en étant physiquement près de nous ou pas. Nous voyageons alors avec elles alors que notre corps demeure où il est, conscient ou endormi. Hé oui, il arrive que nous soyons en contact direct avec ces IS tout en continuant d'opérer physiquement sur Terre. Il s'agit toutefois de tâches fort simples, au repos et qui ne présentent aucun danger pour le corps.

SECOND CONSTAT Présences hostiles ou bienveillantes

La notion d'hostilité a été évoqué partout et par chacun à l'égard de certaines formes d'intelligences, des Gris, pour la plupart, sorte de petites créatures rebelles, par rapport aux Gris conventionnels. On a évoqué aussi l'usage de gestes visant à instiller une certaine peur pour mieux contrôler ceux et celles qui en sont à leurs premières rencontres mais il peut s'agit d'une perception des témoins et non de la ré.alité. En général, malgré la peur, les faits et gestes des IS sont hostiles. On peut en dire autant des témoins qui hurlent de peur lorsqu'ils voient une araignée ou un serpent à proximité d'eux. Sont-ils hostiles pour autant ? Jusqu'à ce jour, outre des rapports de type lll faisant état de violences phsyiques, je n'ai lu aucune RR-4 ou il a été clairement établi que ces êtres sont hostiles, menacants et dangereux et surtout parfaitement libres d'agir. Nous verrons que si ils existent, ils sont...contrôlés.

whitley Strieber : Les humains appellés à rendre service en cas d'enlèvements de masse.

L'auteur a choisi de donner à son premier ouvrage le titre de Communion et maintiendra cette position jusqu'à aujourd'hui. Essentiellement des Gris, Strieber n'aura guère de souvenirs très élaborés de ces rencontres au sens de l'information qu'on peut en tirer. On a l'impression d'ailleurs qu'ils avaient des comptes à régler. Strieber vivra toutefois des expériences étonanntes où il sera appelé a se rendre utile lors de la prise en charge de certains humains et que typiquement on appelle des "enlèvements". J'ai de ces dossiers, Jim Sparks y fait allusion, et à cela va s'ajouter la notion d'enlèvements de masse. Il est donc possible que plusieurs êtres humains, plus ou moins conscients de leur sort soient subtilisés, traités (?)et retournés assez rapidement sans qu'aucun contact prolongé ne soit maintenu. Lors de ces occasions des es IS dans leur opération, puis retournés très aimablement chez-eux. Tout cela peut sembler " hostile et malveillant" mais il semble que non. La méthode est brutale mais non violente, expéditive, pas très raffinée, rappelle un peu la nôtre avec les animaux mais on ne le fait pas dans le but de les violenter bien au contraire. Ils sont étiquetés, traités parfois, on leur donne un vaccin, on suit leur développement et il semble bien que ce soit la même chose pour plusieurs d'entre nous. Et que certains d'entre nous, plus habitués à ces contacts et ces rencontres soient aussi complices !




(Jim Sparks dans son livre The Keepers, traite de la question des enlèvements de masse )

Donc à ce point, sans tirer de conclusions finales loin de là, on se rend compte que les rapports avec les IS ne sont pas nécéssairement les mêmes selon qui nous sommes. Certain sont très proches, d'autres moins alors que la très grande majorité serait plutôt "victime" bien que cette notion-là soit mal définie. Autre point, l'enlèvement classique du lit au vaisseau, n'est pas le seul à considérer. Il peut arriver fréquemment, sans doute chez les habitués d'effectuer des rencontres dans un mode de SEC soit de sorties extra-corporelles. Ne perdez pas de temps à me rappeler que la preuve scientifique des SEC n'existe pas, je suis parfaitement au courant. Mes propres expériences me suffisent. Vous en avez vous aussi, bref tout le monde vit cela mais va l'interprétter comme un rêve, un cauchemar ou autre. Comme déja dit au début de cette série d'articles, nous ne sommes pas ici pour débattre ce qui est réel de ce qui ne l'est pas. Nous tentons d'y voir plus clair en ne mettant absolument rien de côté. Si, au finish, ou déjà maintenant tout cela vous semble trop invraisemblable, alors il y a des sites de toutes sortes "d'autres affaires" très intéressantes sur le web.

Comme à l'habitude je recueille vos commentaires sur ma page Facebook. Je n'ai pas de blogs sur ce site pour un tas de raisons. Je vous invite également à vous abonner à mon @Casault ( Twitter) de sorte que vous êtes tenu au courant dès que du nouveau s'affiche sur le site.





GRIS ET AUTRES ( 5 avril 11)
Streiber parle beaucoup des Gris , mais Betty Andreasson a constaté leur présence avec celle des Elders, sorte de grands hommes d'apparence humaine de type androgyne aux cheveux très blancs. Le rapport des Gris est de servir les Elders notamment par l'intermediaire de leurs yeux qui servent de caméras aux Elders. Pour Sparks c'est la vision des Gris capables de se transformer, et la vision de d'autres espèces avec les Gris . Travis Walton a observé que les Gris semblent aussi être utilisés comme manoeuvres, ouvriers, employés de soutien en quelque somme. Michelle dont l'histoire complète sera relatée dans un livre à venir confirme la présence des Gris avec des êtres énergétiques. Nellie est convaincu que les Gris, particulierement les grands peuvent se transformer en n'importe quoi pour approcher les humains. Cela complique donc le tableau général des espèces mais si on se base davantage sur Andreasson, le rapport des Gris avec les Elders semble tout à fait logique.


Un elder établit une communication avec un Gris dont les yeux viennent d'être modifiés. Dessin effectué par Betty Andreasson. Watchers 11 de Raymond Fowler.

Alors qu'il semble avoir regagner un certain contrôle sur son environnement, Travis Walton cherche à se défendre mais il découvrira sous peu que malgré leur apparence hostile ces travailleurs gris, que l'on pourrait comparer à des infirmiers, des aides-médicaux, des appariteurs ne sont nullement menaçants. Ils n'ont toutefois aucun sens de l'humour.



Par contre, ces deux êtres plus bas qui sont particulièrement costaud, très mâle et très femelle sont d'apparence tout à fait humaine. Betty Andreasson rapporte des êtres de ce genre mais androgynes comme déjà dit. Or ceux-ci, sont nettement dissociés l'un de l'autre. La présence d'humains ayant une fonction à bord des vaisseaux a déjà été évoquée et nous allons aborder cet aspect dans le prochain paragraphe. La question que je me pose à ce stade-ci : les humanoïdes de Walton étaient-ils des humains ?


APPRENTISSAGE DES HUMAINS



Lorsqu'ils sont en compagnie des IS, les humains ne font pas que subir des examens. Ces derniers sont effectués au début de certains cycles non déterminés mais pas à chaque occasion à moins que ce ne soit très bref et uniquement destinés à mettre certaines données à jour. Tous les expérienceurs qui ont un bon étalement de leurs souvenirs sont d'accord sur ce point. Alors que font-ils dans ce cas ? Comme déjà vu certains sont appelés à aider lors d'enlèvements de masse. J'ai rapporté deux cas dans mon livre dont Nellie qui fut très claire sur ce point. L'autre aspect rapporté par tous est d'être invité à ou incité à exécuter certaines tâches. Strieber et Nellie ont accompagné les IS alors qu'ils pénètrent dans une demeure où les occupants sont emmenés dans le vaisseau, visiblement contre leur gré et ils sont appelés à les calmer, à leur faire comprendre la nécessité de collaborer.Sparks a vécu cela aussi sur une plus grande échelle.

Ci-dessous une représentation de la fille de Betty Andreasson, Becky et plus bas de Jim Sparks, tous deux en train d'apprendre à maîtriser leur écriture





Linda Cortile dont l'expérience extraordinaire connue sous le nom de Pont de Brooklynn et rapportée avec une rigueur à toute épreuve par Budd Hopkins rapporte de son côté avoir été incitée à accompagner des Gris sur une plage et collecter des spécimens de roches très spécifiques. C'est d'ailleurs un point sur lequel je reviendrai, à savoir l'unanimité des expérienceurs en ce qui concerne la vive préoccupation des IS pour la planète... peut-être plus que pour les humains. Cela dit revenons à la notion de l'apprentissage. Tous sans exception rapportent avoir eu a subir des cours ou ils ont vu des êtres humains impliqués dans des cours particulièrement au niveau du langage et de l'écriture. Sparks est même devenu un spécialiste alors que Becky Andreasseon, la fille de Betty Andreasson a été observée par sa mère à maintes reprises en train de maîtriser cette technique d'écriture.

POURQUOI APPRENDRE À ÉCRIRE ?

C'est une sacré question et Jim Sparks peut en parler longtemps. Il a été forcé, physiquement par moment à maîtriser leur technique d'écriture sans trop comprendre dans quel but mais Sparks est devenu un très vigoureux protecteur de l'environnement alors que ni lui ni Becky ni aucun autre expérienceur ne peut encore voir quel rôle la maîtrise de leur écriture a pu avoir ou pourrait avoir dans leur vie et pour la mission qu'ils se sont donnés.

Source: http://www.centretudeovnis.com/index.php?option=com_content&view=article&id=205%3Ales-is-et-nous&catid=37%3Adoc-dossiers-ufologiques&Itemid=41

_________________
Le fait qu'un phénomène dépasse les explications rationnelles et outrepasse nos conceptions de la réalité ne devrait pas nous permettre d'ignorer son existence ou nous empêcher d'explorer ses dimensions et sa signification.
(Citation de John E. Mack)
Revenir en haut Aller en bas
http://andrela107.wordpress.com
 
LES IS (intelligences supérieurs) ET NOUS (texte écrit par Jean Casault)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Considérez les autres comme supérieurs à vous-mêmes
» Texte écrit par une personne schizophrène
» bourse des études supérieures, comment l'avoir?
» Tj et Éducation supérieur.
» «Pourquoi les parents français sont supérieurs», article 2012 aux Etats-Unis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum ufologique :: Actualité ovni/extraterrestre (revue de presse, articles, faits divers, etc...)-
Sauter vers: